Culture › Musique

Cameroun: Fête de la musique à Yaoundé

A l’occasion de la fête de la musique, le Centre Culturel Français (CCF) de la capitale camerounaise a organisé un concert gratuit

Le CCF a accueilli sur sa scène à partir de 15h une panoplie d’artistes connus ou à découvrir tels que X-Maleya, Aksang Grave, Danielle Eog, Museba, Pa2Nem, Carolle Bakotto, Kiriaah et bien d’autres. Pendant plus de huit heures, ces artistes (plus de 35 artistes, ndlr) sont passés tour à tour sur le podium, célébrer chacun à sa manière la fête de la musique. Le public venu nombreux composé en majorité des jeunes, était content d’avoir participé à un concert géant Je suis heureuse d’être venue au CCF cet après-midi car pour ma première fois j’ai vu des artistes en temps réel. Je les voyais seulement à la télévision ; je ne peux qu’être émue et dire merci aux organisateurs de ce spectacle déclare Nicaise étudiante à l’Université de Soa.

Si pour les uns l’heure était à la réjouissance pour d’autres c’était à la réflexion. C’est le cas de Raoul, jeune percussionniste: Pour moi au-delà d’être une fête, elle devrait être un moment de réflexion car en réalité les artistes sont non seulement victimes du piratage mais aussi ceux qui font la musique sont très souvent oubliés à l’instar du guitariste, pianiste, du percussionniste et autres pourtant c’est eux qui font de la star ce qu’elle est. Par exemple quand un artiste-musicien sort un album très souvent on achète le CD piraté et sur ce dernier ne figure pas le listing des personnes qui ont travaillé dans cet album, on ne connaît que le chanteur.

Historique
La fête de la musique est née le 21 juin 1982, jour du solstice d’été, à l’initiative de Jack Lang, alors ministre français de la culture. Elle commence à «s’exporter» en 1985, à l’occasion de l’année européenne de la musique. En moins de quinze ans, la fête de la musique sera reprise sur les cinq continents. En 2010, plus de 450 villes dans 116 pays ont célébré la fête de la musique. Cette grande manifestation populaire et gratuite valorise la pratique des amateurs et professionnelles et tous les styles musicaux. La fête de la musique est devenue le premier évènement musical à l’échelle mondiale. Tous les lieux sont investis, les parcs, les rues, les bars, les restaurants ou encore les musées et les hôpitaux. Gratuité des concerts, spontanéité, disponibilité, curiosité sont les maîtres mots de cette journée.

Pa2nem en concert au CCF de Yaoundé pour la fête de la musique
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé