Politique › Institutionnel

Cameroun: Fête nationale du 20 mai, le compte à rebours

Les préparatifs s’intensifient à Yaoundé et dans le reste du pays

Les Camerounais s’apprêtent à passer des moments de joie et de fête le 20 mai prochain. Dans toutes les régions du pays, l’heure est aux préparatifs. Les gouverneurs des régions multiplient des réunions avec les autres forces vives pour que cette 37è édition de la fête nationale du 20 mai se déroule sans heurts. A douala le gouverneur Faï Yengo Francis vient à cet effet de tenir une réunion avec les préfets, sous -préfets et autres personnalités de sa zone de compétence, surtout après des messages de boycott véhiculés par certains partis politiques comme le Social Démocratic Front (SDF) qui a déjà déclaré au cours d’une conférence de presse la semaine dernière qu’il ne prendra pas part au défilé. La réunion de Douala avait donc pour but de rassurer l’opinion sur le bon déroulement des préparatifs de cette grande fête dans la région du littoral dont le chef lieu n’est autre que Douala la capitale économique du Cameroun. A Bafoussam, dans la région de l’ouest et les autres régions du Pays, c’est le même son de cloche. Depuis le début de la semaine, les bureaux sont de plus en plus désertés par leurs occupants au nom des préparatifs du  » 20 mai « .A Yaoundé, dans les services du gouverneur de la région du centre, le patron des lieux est indisponible aux sollicitations de certains usagers. C’est également le cas dans les services du préfet du Mfoundi, où le patron est très pris par les préparatifs. A la communauté Urbaine de Yaoundé, le Délégué du gouvernement ne peut vous recevoir qu’après le 20 mai .Il est très pris en ce moment. annonce M. Ebodé, le secrétaire particulier de Gilbert Tsimi Evouna. Même dans certains ministères, les ministres reçoivent de moins en moins, faute de temps. Certains sont obligés de traiter  » avant le 20 mai  » certains dossiers importants qui ne peuvent pas attendre.

C’est le cas du ministre du travail et de la sécurité sociale le Pr Robert Nkili qui préside ce mercredi 13 mai 2009, à l’hôtel Hilton de Yaoundé, la cérémonie de signature de la convention collective nationale de l’Agriculture et des activités connexes. Au Boulevard du 20 mai où aura lieu la grande parade civile et militaire en présence du chef de l’Etat son excellence Paul Biya, l’heure est aux derniers réglages. La tribune présidentielle, où sera logé le président de la république, le premier ministre chef du gouvernement, le président de l’assemblée nationale, les membres du gouvernement, les représentants des missions diplomatiques accrédités à Yaoundé, et les invités de marque du chef de l’Etat, est en train de subir les dernières retouches.

Idem pour les tribunes secondaires qui devront accueillir les autres personnalités. Le 18 mai prochain, est prévue une séance de répétition générale du défilé au boulevard du 20 mai. Trois chants patriotiques ont déjà été retenus, tout comme le slogan du carré spécial du défilé civil La décentralisation au service de la paix sociale et de l’unité.les 20 partis politiques retenus pour le défilé s’activent également au sein de leur état major. Plus de 20.000 personnes reparties sur 115 carrés prendront part au défilé civil. Tout est donc presque fin prêt pour que cette fête nationale du 20 mai qui a pour thème Forces de défense et nation pour la promotion de la paix sociale et du développement se déroule dans de meilleures conditions.

Image d’illustration
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut