Politique › Institutionnel

Cameroun: Fête nationale, l’Armée Centrafricaine invitée à la parade militaire

Un contingent de l’armée de la RCA défilera ce 20 mai à Yaoundé

Le Cameroun sera donc en fête ce mercredi 20 mai 2009. A Yaoundé, la capitale politique, et dans toutes les régions du pays, les camerounais vont célébrer l’unité nationale. Au Boulevard du 20 mai, le défilé militaire et civil sera présidé par le chef de l’Etat son excellence Paul Biya, en présence des grands corps de l’Etat, les membres du corps diplomatique. En prélude à ce grand évènement, le public a eu droit le lundi 18 mai 2009, à vivre en direct la répétition générale du défilé bref une simulation de ce que sera l’événement du mercredi 20 mai 2009. Le public a donc de circonstance assisté à l’arrivée du cortège présidentiel, escorté par la cavalerie. A sa descente de la limousine, « le président de la république » a été accueilli par le ministre de la Défense, Remy Ze Meka. La musique de la garde présidentielle a été entonnée, et l’hymne national exécuté. Il y a eu une revue des troupes et le président de la république s’est installé à la tribune d’honneur. Pour assister au défilé civil et militaire Après cette phase protocolaire, le commandant des troupes du défilé militaire, le général de brigade Hector Tchemo, a engagé le processus de lancement du défilé avec les formules appropriées.

Présent à la tribune d’honneur, le directeur du cabinet civil de la présidence de la République, Jean Baptiste Beleoken venu superviser cette répétition générale, le Ministre de la défense, Remy Ze Meka, les membres du gouvernement, le chef d’état-major des armées, le général de division René Claude Meka, qui n’ont pas manqué d’apprécier les mouvements des défilants. Pour pallier les manquements de dernière minute, les différents corps ont assimilé les consignes prescrites par le chef d’état-major des armées. Les éléments de la garde présidentielle, le carré de l’Emia, la gendarmerie nationale, l’armée de terre, le BIR, l’armée de l’air, la marine nationale, les sapeurs pompiers, la police, l’administration pénitentiaire, l’administration des douanes les anciens combattants , surtout le contingent Centrafricain ont rectifié le pas.

Après deux passages des troupes à pied, le défilé motorisé a préparé le terrain au défilé civil. Ici, le dispositif d’ouverture a laissé voir le drapeau du Cameroun porté par des jeunes patriotes. Les élèves des collèges et lycées, les étudiants des universités et grandes écoles ont aussi défilé devant les officiels du jour. Les partis politiques ont achevé le défilé. Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais au pouvoir était représenté au sommet par le secrétaire général adjoint du comité central, Grégoire Owona. L’arrivée du contingent centrafricain à ce défilé montre à n’en point douter la volonté manifeste du président de la république du Cameroun, chef suprême des forces armées, de travailler en synergie avec les autres pays de la sous- région dans le cadre de la coopération Sud- Sud, du renforcement des liens d’amitié et de solidarité, mais aussi de trouver ensemble les voies et moyens pour lutter contre l’insécurité dans la sous- région par le canal d’une coopération militaire. Le Cameroun et la république centrafricaine partagent une frontière commune et sont appelés à faire préserver une amitié qui jusqu’ici ne souffre d’aucune contestation.

Centrafrique
tebawalito.unblog.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut