Sport › Football

Cameroun: Fin du stage d’arbitrage Futuro III

Le renforcement des capacités des officiels de football encore en activité ou non s’est achevé samedi 25 septembre à Mbankomo

Le centre technique de confédération africaine de football basé à Mbankomo à quelques kilomètres de la capitale Yaoundé a servi de cadre à la formation des instructeurs techniques des arbitres, des chefs d’arbitrage et des instructeurs physiques des arbitres. Les travaux organisés par la fédération internationale de football association, Fifa, et la fédération camerounaise de football, Fécafoot, avaient pour objectif non seulement d’améliorer l’organisation de l’arbitrage, mais aussi de permettre que les associations de la sous région Afrique centrale soient dotées d’arbitres de qualité.

Redynamiser l’arbitrage
Tout au long de la semaine de formation, les experts ont divisé les séances suivant la catégorie des séminaristes. A cet effet, les cours pour instructeurs d’arbitres ont permis aux anciens arbitres, de se recycler et d’être édifiés sur les nouveaux outils d’arbitrage. Les associations d’arbitrage sous régionales ont pu également se doter des nouveaux instructeurs d’arbitres. Les présidents des commissions en charge des arbitres voire les officiers d’arbitrage ont également été édifiés sur les changements opérés par la Fifa dans le cadre de l’organisation de ce corps de métier, pour une meilleure connaissance des lois au niveau des associations des arbitres. Dans le même ordre d’idée, les instructeurs physiques des arbitres ont profité de cette formation de la Fifa et de la Fecafoot, pour s’approprier des nouvelles mesures destinées à redynamiser le corps arbitral, surtout pour les jeunes qui, de plus en plus, font leur entrée dans le métier.


kamerfoot.com)/n


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé