› Santé

Cameroun – fonds Covid-19 : des têtes vont bientôt tomber

Le ministère de la Santé Publique, Manaouda Malachie en réunion dans son département
Les auteurs de détournements d’argent et de matériels, surfacturations devraient rendre gorge à la suite d’une enquête ouverte au ministère de la Santé publique.

Des dénonciations dans la presse, des cris au scandale de certains hommes politiques tel que le député SDF Jean Michel Nintcheu, et surtout la pression du FMI, font qu’une enquête soit ouverte pour traquer les personnes qui se sont illégalement enrichis dans le combat contre la Covid-19.

Le 29 mars 2021 le ministre d’Etat, le Secrétaire Général de la présidence de la République  (SGPR) a adressé une correspondance au ministre en Charge du Contrôle Supérieur de l’Etat, pour un audit des fonds alloués à la riposte au COVID-19. Le ministère de la Santé publique est davantage concerné par cet audit de fonds.


 «J’ai l’honneur de vous répercuter les très hautes directives du Chef de l’État, vous prescrivant de faire accélérer la mission portée en objet, dont le rapport faciliterait la conclusion avec le Fonds Monétaire international (FMI) d’un nouveau Programme économique et financier», écrit Ferdinand Ngoh Ngoh, le SGPR,

En effet, le Cameroun doit justifier l’utilisation de 48 milliards de FCFA, issus du premier décaissement .du FMI dans le cadre de la Facilité de crédit rapide (FCR). Ceci pour obtenir la deuxième tranche qui s’élève à 86,2 milliards de FCFA.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé