› Société

Cameroun – Foumban : un nouveau gang de trafiquants d’ossements humains aux arrêts

Ossements humains saisis

Deux individus âgés de 26 ans et 30 ans ont été interpellés le 26 juin dernier en possession des valises d’ossements humain. Cela arrive deux mois après la mise aux arrêts d’un autre groupe pris la main dans le sac.

A Foumban, dans le Noun, région de l’Ouest l’ONG LAGA spécialisée dans le traque des braconniers et des trafiquants d’organes humains  en compagnie des éléments du commandant de la Compagnie de gendarmerie de Foumban, Ndawanga,  ont mis le grappin sur deux jeunes âgés  de 26 ans et 30 ans  en possession de deux valises contenant des ossements humains, désignés dans leur jargon « le mercure rouge» ou «bois blanc».

Les malfaiteurs avouent que ces mallettes d’ossements étaient en train d’être acheminées vers le commanditaire contre  50 millions de FCFA.

Avec cette actualité, Foumban se retrouve à nouveau sous les feux des projecteurs avec une affaire de trafic d’ossements humains. Le 20 mai dernier, trois présumés trafiquants d’ossements humains avaient également été interpellés à Foumbot. Lors de leur interpellation, ces mis en cause ont en leur possession : un squelette humain avec quelques morceaux de chair humaine et des poils séchés.

Parmi ces restes humains, se trouvait une tête de femme identifiable par la coiffure qu’elle portait. Tombés lors d’une opération menée par la Brigade de gendarmerie de Foumbot, assistée une fois de plus l’Organisation non gouvernementale LAGA, ces suspects ont été pris au quartier Njindam.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé