› Economie

Cameroun-frais de scolarité : Express Union victime d’usurpation

La direction générale de l’entreprise de finances informe le ministre des Enseignements secondaires dans une correspondance datant du mercredi 05 octobre qu’elle est victime d’une usurpation de son label.

La direction générale de Express Union informe Pauline Nalova Lyonga chef du département ministériel suscité des faits d’escroquerie dans certains établissements scolaires de la ville de Yaoundé, ayant conduit à l’arrestation de 07 individus qui utilisaient le nom de l’entreprise afin d’arnaquer certains parents d’élèves.

07 faux agents ont été interpellés dans les lycées d’Ekounou, Ngoa Ekellé, Nkoldom et au lycée technique Charles Atangana.

« … pour cette année et alors que nous croyions poursuivre sereinement comme les années antérieures, nous sommes victimes d’une usurpation de notre label par des individus mal intentionnés qui ont confectionné des chasubles semblables aux nôtres, qui rôdent autour des lycées et procèdent aux encaissements des contributions exigibles auprès des élèves et parents », dénonce la correspondance de la direction générale de Express Union.

A noter que, avec le processus de dématérialisation visant à réduire voire radier la corruption au Cameroun, le gouvernement à initié le paiement des frais de scolarité via les établissements financiers pour plus de traçabilité. Cette année, le ministère des Enseignements secondaires (MINESEC) a copté six partenaires à savoir : Orange Money, MTN Mobile money, Afriland First Bank, Ecobank Cameroun, Cameroon postal services (Campost) et Express union.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé