Opinions › Tribune

Cameroun – Framboise Doumbe Ding : « le tribalisme d’Etat freine le développement et tue le vivre ensemble »

Arlette Framboise Doumbe Ding

La vacuité du discours sur l’autochtonie. Ne nous laissons pas   guider par l’ignorance et l’ivresse du tribalisme. Nous sommes tous venus d’ailleurs pour peupler le Cameroun à l’exception des Mbororos et des pygmées qui ont toujours été là, et qui sont les seuls vrais autochtones du Cameroun.

Tes ancêtres sont venus du Congo, de l’Afrique australe,  du Soudan ou de l’Égypte où ils sont originaires pour s’installer sur la partie du monde appeler Cameroun. Mais tu veux chasser ton frère de la ville sous prétexte qu’il n’est pas originaire de Douala ou de Yaoundé. Est-ce que toi même tu es originaire de Douala ou de Yaoundé ?

Le matin tu dis que tu es originaire d’Eypte ou du Congo. Le soir tu dis que tu es originaire de Yaoundé ou de Douala. Donc finalement tu es originaire de partout à la fois, voyons ! C’est cela l’ivresse du tribalisme. Parce que vous voulez justifier à tout prix  l’exclusion, l’apartheid ou le rejet de l’autre,  elle vous fait dire tout et n’importe quoi.

Plus sérieusement, peut être considéré comme autochtone de la ville X , toute personne vivant dans cette ville et dont les ancêtres y ont également vécu .  Cela n’a rien à voir avec l’ethnie ou la tribu.

Ceci veut dire quoi en clair ?

Ça veut dire que si vous êtes un Fulbe où un Haussa vivant à Douala et que vos ancêtres y ont également vécu, alors vous êtes autochtone Douala. Mais attention ! Cela ne veut pas dire que vous êtes devenus Sawa. Cela veut simplement dire que vous êtes autochtone Douala bien qu’étant Fulbe ou Haoussa. Lisez l’histoire du peuplement du Cameroun pour ne plus pondre des inepties sur la toile.

Nous sommes tous venus d’ailleurs pour peupler le Cameroun à l’exception des Mbororos et des pygmées qui ont toujours été là et qui sont les seuls vrais autochtones du Cameroun.  Autant vous sentirez le droit de chasser des citoyens Camerounais d’une quelconque ville ou village du Cameroun parce qu’ils ne sont pas autochtones, autant les Mbororos et les pygmées se sentiront le droit de vous chasser du Cameroun. Car ce sont les seules communautés reconnues comme autochtones du Cameroun.

Kamga peut être autochtone de Douala comme Biloa peut être autochtone de Bagante , tout comme Ashu peut être autochtone d’Obala et Njock autochtone de Maroua. Tout cela n’a absolument rien à voir avec la tribu ou l’ethnie. Car l’autochtonie ne se définit pas par rapport aux origines ethniques mais uniquement par rapport au lieu de résidence et du temps qu’on y a vécu.

Pour moi cela n’a pas  d’importance. Rapporté d’ailleurs aux vrais problèmes du Cameroun, ce débat relève de la pure stupidité née des esprits rétrogrades incapables de voir grand.  Ce débat est un comme un os jeter à la gueule de chiens pour  qu’ils se battent. Mais des chiens  qui sont incapables de réaliser qu’ils vont  se casser les dents pour obtenir l’os, et qu’à la fin le vainqueur aura son os. Sauf que l’os n’a pas de chair et que le vainqueur va mourir affamé comme le vaincu.

Voilà en quoi se résume la vacuité du débat et des querelles sur l’autochtonie.

Pendant ce temps le Cameroun à de vrais problèmes :

Le manque d’eau potable pour des populations qui meurent encore de maladie hydriques. Le manque de kits d’hémodialyse dans nos hôpitaux où des compatriotes meurent sans dignité comme des poules. L’absence de démocratie qui favorise les injustices et qui à d’ailleurs précipité  le pays dans la guerre coûteuse et meurtrière du noso. La montée du tribalisme qui fissure les fondations d’une nation bâti au prix de lourds sacrifices dans l’indifférence des dirigeants.

Le tribalisme d’Etat qui freine le développement et tue le vivre ensemble. Tout ces problèmes qui plombent le développement du Cameroun en compromettant le bien être des populations ont une cause unique : l’incompétence du régime de Yaoundé et l’absence d’une  réelle démocratie au Cameroun.  Voilà ce qui à mon humble avis devrait préoccuper tout citoyen qui aime le Cameroun et qui se soucie de son devenir.  Le débat sur l’autochtotonie est un os pour des chiens qui ne savent pas que l’os n’a pas de chair.

Si nous consacrons la moitié de l’énergie dépensée en une année dans de vaines querelles sur l’autochtonie pour réclamer la démocratie et la bonne gouvernance à nos dirigeants incompétents, le Cameroun deviendra en peu de temps la terre promise où le soleil brille pour tout le monde.

Je sais cette publication va encore m’attirer foudre et exclusion dans des groupes et cercles tribaux. Mais je préfère être exclu que de trahir ma conscience. Je mettrai toujours mon énergie au service de ce que je crois être juste et ce, quoique cela me coûte. Je n’ai jamais écrit pour plaire. Chercher des voies pour l’avènement d’une société de justice où personne n’est exclu en raison de ses origines. Voilà mon combat

Arlette Framboise Doumbe Ding


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé