› Société

Cameroun : Frankline Ndifor finalement enterré, des fidèles et membres de sa famille arrêtés

Ndifor Afanwi Frankline lors de son meeting au stade cité Cicam à Douala, le 24 septembre 2018. ©Droits réservés.

La dépouille du pasteur dont les fidèles refusaient de croire le décès, a été inhumée ce soir dans un cimetière du quartier Bonaberi.

« Prophet Franck » repose désormais au cimetière Kotto Bass de Bonaberi, à Douala. Il a été inhumé sous haute garde de la police par une équipe médicale.

Car selon les autorités sanitaires de la ville, le pasteur ancien candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 est mort après une infection au coronavirus.

En effet, d’après des informations rapportées par la Crtv, une équipe médicale a été appelée après que Frankline Ndifor Afanwu a fait une crise respiratoire.

Il a rendu l’âme ce samedi 16 mai à son domicile avant que les médecins aient pu faire quoi que ce soit.

Décès du reste constaté par le Dr Nanga de l’hôpital de Bonassama, non loin de là.

C’est alors que l’entourage du fondateur de la Kingship International Ministries va interdire l’accès au corps au corps médical et aux autorités, dont le procureur venu sur les lieux. Certains affirmant que le pasteur pas mort. D’autres attendant simplement…sa résurrection du « prophète ».

Finalement, les forces de l’ordre vont forcer l’entrée de la résidence. Plusieurs fidèles et des membres vont être arrêtés pour obstruction.

Frankline Ndifor était âgé de 43 ans. Il a fondé l’une des plus grandes églises réveillées de la ville de Douala qui réclament plus de 5000 fidèles.

Mais il s’est surtout révélé au public en présentant –contre toute attente – sa candidature à l’élection présidentielle de 2018.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé