Sport › Football

Cameroun-Gabon: Interview du capitaine Samuel Eto’o Fils à la fin du match

« Je crois qu’on peut gagner n’importe quelle équipe »

C’est avec un chapelet autour du cou que le capitaine des tricolores a fait son entrée dans la salle de conférence aménagée pour l’occasion au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, ce 09 septembre 2009. Il a répondu à quelques questions des journalistes après la victoire du Cameroun face au Gabon par 2 buts à 1. Entretien.

A l’aller comme au retour, les lions signent deux victoires d’affilée contre le Gabon. Quel est justement le sentiment du capitaine que vous êtes, après ce match de la 4é journée du dernier tour des éliminatoires Can – mondial 2010 ?
On a joué au football, parce qu’on a vu une bonne équipe, on a vu une équipe qui a cherché à chaque fois à tourner le ballon, et sur une seule occasion de l’équipe gabonaise, ils ont marqué, mais ça, ça peut arriver en football. Mais je dis encore, grand bravo à tous mes coéquipiers par ce qu’on a vraiment prouvé que quand on regarde tous dans la même direction, on peut faire beaucoup de bonnes choses. Je souhaite juste qu’on continue comme ça.

Mais pourquoi y a-t-il eu ce relâchement de l’équipe vers la fin du match ? Etait-ce dû au fait que le Cameroun se voyait déjà vainqueur du match comme le disait d’ailleurs l’entraîneur Paul le Guen ?
Peut-être parce qu’on se voyait déjà vainqueur du match, mais vous savez, il y a des phases de matches où vous ne pouvez pas jouer certainement au même rythme. Par moment, vous allez baisser et surtout quand vous menez deux zéros, c’est naturel de baisser parfois la garde. Au moment où on a baissé la garde, ils ont eu l’occasion de marquer. Maintenant, nous devons comprendre que si nous voulons continuer, il faut garder notre concentration même si on est fatigué, pendant les 90mn.

Vous avez demandé au public de se rendre massivement au stade pour supporter l’équipe nationale. Le public a répondu présent au stade. Alors, que dit Samuel Eto’o fils à ce public pour la suite de ces éliminatoires ?
Avec mes coéquipiers, avec l’ensemble de tous les camerounais, des supporters qu’on a eus, je crois qu’on peut gagner n’importe quelle équipe, et je demande juste au peuple camerounais, de rester derrière leur équipe. Nous repartons ce mercredi soir, sinon, je leur souhaite tout le bonheur du monde, et j’espère que Dieu continuera à vous garder.

Quel appréciation faites-vous du retour d’Alexandre Song Bilong dans la tanière des lions?
Vous savez, Alex, depuis le début du stage était déjà avec nous. On accusait beaucoup l’absence d’Alex, même si on a des coéquipiers qui jouent au même poste, qui essaient de jouer à leur meilleur niveau, et de donner le meilleur d’eux-mêmes. On sait que depuis que Alex est entré dans cette équipe, il nous apporte cet équilibre dont on a besoin, et une facilité de pouvoir sortir les ballons. On a vu aujourd’hui un grand Alexandre Song.

A côté d’Alexandre Song, des félicitations à d’autres joueurs aussi ?
Un grand bravo aussi à deux jeunes, Nkoulou et puis Landry Nguemo qui avaient eu des difficultés lors de la dernière Can, mais aujourd’hui (mercredi), ils ont fait leurs preuves.

Samuel Eto’o, capitaine des lions
Sport365.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut