Personnalités › Jeunes talents

Cameroun: Gilbert Babena, un cinéaste en devenir!

Il a reçu le prix du meilleur court métrage au festival écrans noirs 2009

Gilbert Willy Tio Babena, de son vrai nom, est un jeune camerounais très ambitieux et talentueux, une véritable figure montante du cinéma camerounais, finaliste du concours 7 jours pour 1 film organisé du 23 au 28 mars 2009 au Centre Culturel Français (CCF) François Villon de Yaoundé. Une centaine au départ, seulement douze cinéastes ayant présenté des courts métrages intéressants et convaincants ont pris part à cet atelier de formation animé par les professionnels du septième art venus d’Europe et du canada tels que Pascal JUDELEVICZ, Yves HANCHARD, François CHAILLLOU, Denis CHOUINARD. ou encore Basseck Ba Khobio et Arice SIAPI du Cameroun. Parmi les douze finalistes, des grands noms bien connus de la scène tels que Foly Dirane. mais aussi des novices comme Gilbert Babena avec son court métrage intitulé les oreilles qui a séduit les membres du jury.

C’est l’histoire d’un jeune garçon qui vit dans un quartier populaire de Yaoundé. Il n’est pas aimé de sa mère prostituée et face à ce manque d’amour, il entreprend de chercher son père en scrutant les oreilles des passants. Une façon bien originale pour lui de fustiger et de lutter contre le phénomène des enfants bâtards que l’on rencontre ça et là. Mon histoire avec le cinéma ne date pas de longtemps et pour un novice comme moi ; il y a beaucoup de difficultés. Déclare-t-il.
Des douze scénarii actuellement en compétition, un seul, le premier bien évidemment sera primé à hauteur de 1.500 euros et le vainqueur verra son film mixé, réalisé et monté en sept jours, puis diffusé tout au long de la prochaine édition du festival Ecrans noirs. D’où le nom du concours 7jourspour1film.

Gilbert Babena qui a vu le jour le 08 juillet 1987 à Belabo dans la Région de l’Est est de l’ethnie Sanaga au Cameroun. Il commence ses études en 1993 à l’école publique Mabanga de Ngaoundéré où il obtient six ans plus tard son CEPE et son concours d’entrée en classe de sixième. Ce qui lui ouvre les portes du Lycée bilingue de Ngaoundéré où il obtient le BEPC en 2003, le certificat de probation en 2005 et le baccalauréat un an plus tard. Son amour pour l’art, le spectacle, le théâtre et l’écriture vont le pousser à s’inscrire à la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines, filière Lettres d’expression française (LEF) à l’Université de Ngaoundéré où il prépare actuellement sa licence en linguistique. Bon vent !

Gilbert Babena, jeune cinéaste
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut