› Société

Cameroun : Grégoire Owona organise des consultations tripartites en zone Cemac

Grégoire Owona, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale du Cameroun

Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale a ouvert, le 16 septembre à Yaoundé, la cérémonie des consultations sous régionales pour les compétences et la migration en Afrique centrale.

Un des salons de l’hôtel Mont Fébé connait une ambiance très studieuse depuis ce lundi 16 septembre 2019.  D’entrée de jeu, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale Grégoire Owona a fixé les enjeux de cette rencontre qui vise la formulation de partenariats pour les compétences et la migration en Afrique centrale. Il s’agit de les identifier et de les valoriser en mettant en place des partenaires utiles, qui impacteront sur la création d’emplois décents.

Prennent part à ces travaux, les représentants de la Communauté économique de l’Afrique centrale (Cemac), les représentants des agences du système des Nations unies, quelques représentations diplomatiques, les envoyés de la Banque africaine de développement, les délégués d’organisations de travailleurs et des émissaires d’organisations patronales.

Faut-il le rappeler, lors des différents sommets de l’Union africaine, il avait été recommandé comme stratégie, aux communautés économiques régionales, de renforcer la coopération intra et inter-régionale sur les migrations de travail et faciliter le dialogue sur la main-d’œuvre.

C’est ainsi que le programme conjoint sur la gouvernance de migrations de main d’œuvre pour le développement et l’intégration en Afrique a été adopté officiellement en 2015 entre la Commission de l’Union africaine (Cua), l’Organisation internationale du travail (Oit), l’Organisation internationale pour les migrations (Oim) et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (Cea) en tant qu’instrument de mise en œuvre de la migration de la main d’œuvre et l’intégration économique régionale.

Le Cameroun, conscient de cet enjeu, a abrité à l’initiative de la Commission de l’Union africaine, du 4 au 6 septembre dernier, au sein du Centre régional africain d’administration du travail (Cradat), à Yaoundé, un important atelier destiné au renforcement des capacités des administrateurs et attachés du travail sur la gouvernance de la migration de la main-d’œuvre en Afrique, dont l’objectif global vise le renforcement des capacités des autorités en charge de la migration, des institutions du marché du travail dans les Etats membres et les Communautés économiques régionales, y compris les partenaires sociaux et les parlementaires. A la fin, ces assises ont permis aux participants de concevoir et de poser les jalons de la gouvernance de la migration de travail.

Le ministre Grégoire Owona a souhaité à l’ouverture de ces travaux qui durent trois jours, que les échanges qui portent notamment sur les partenariats à mettre en place, puisse créer une plateforme au service de l’échange sur le développement et la reconnaissance des compétences entre les Etats pour les travailleurs migrants.

« Ces partenaires doivent tout d’abord promouvoir l’investissement dans le développement de compétences, et permettre l’implémentation des actions bénéfiques pour tous, à travers une collaboration entre les pays d’origine et les pays hôtes des migrations », a souligné le ministre camerounais du Travail et de la Sécurité sociale



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé