› Politique

Cameroun-Grève des enseignants : le gouvernement appelle au sens de la responsabilité

Le ministre René Emmanuel Sadi appelle à la retenue
Les membres du gouvernement face à la presse

Le porte-parole du gouvernement, le ministre René Emmanuel Sadi a fait cet appel le 30 août 2022. C’était au cours d’une communication relative à la rentrée scolaire 2022.

Les enseignants sont insatisfaits de la réponse du gouvernement à leurs revendications. Ils annoncent la reprise de la grève. Le gouvernement anticipe le vent des perturbations.

Après les manifestations des  enseignants ayant paralysé le secteur éducatif au cours de l’année 2021-2022, le gouvernement appelle « au sens de responsabilité, de citoyenneté et de patriotisme » face aux nouvelles menaces. Paroles du ministre de la Communication.

René Emmanuel Sadi décrie « le chantage, la surenchère de mauvais aloi que certains veulent attiser à travers de nouvelles revendications à la fois intempestives et inopportunes », à la veille de rentrée scolaire. Allusion est sans doute faite aux collectifs  OTS-OTA qui menacent de renouer avec le débrayage dès le 5 septembre prochain.

Pourtant, selon le porte-parole, le gouvernement sous l’impulsion du chef de l’Etat Paul Biya, donne satisfaction aux revendications des grévistes. C’est le cas de la prise en charge de tous les enseignants du secondaire encore sous le principe  du 2/3, l’attribution de l’indemnité de logement à tout le personnel du ministère des Enseignements  secondaires qui n’en bénéficiait pas pour un coût total de 1,5 milliard de FCFA depuis mars 2022.

C’est aussi le cas de l’apurement depuis le mois de mai 2022, de 3,5 milliards de FCFA chaque mois, de la dette due au titre de rappels, évaluée à 54,5 milliards de FCFA. A date et à ce titre, 14 milliards de FCFA ont déjà été payés, en plus des mesures administratives qui portent des fruits, a déclaré René Emmanuel Sadi. Le ministre précise par ailleurs qu’au  niveau de l’Education de base, d’autres mesures ont été mises en œuvre.

Il s’agit entre  autres du paiement des indemnités de logement à 3 093 personnels et la prise en charge financière de 1 322 instituteurs contractuels. Ainsi que le début du paiement des rappels y afférents, pour un montant de 3,5 milliards de FCFA sur une dette évaluée à 6,1 milliards de FCFA.

A cela s’ajoute le paiement des effets financiers liés à l’intégration pour 13 585 instituteurs contractuels disposant d’actes d’intégration, pour une incidence financière mensuelle de 387 millions de FCFA.

Ainsi, bien que ces actions ainsi que leur satisfaction ne soient pas complètes, le gouvernement donne l’assurance de poursuivre sur cette lancée. Il s’engage à conduire jusqu’au bout, la mise en œuvre des mesures individuelles. Ces appels et assurances pourront peut-être rassuré les enseignants et la communauté éducative.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top