Santé › Actualité

Cameroun: Grippe porcine, la réaction du gouvernement

Le ministre de la santé était face à la presse ce vendredi 8 mai 2009 à Yaoundé

Face à la menace de la grippe porcine qui sévit déjà dans d’autres pays à travers le monde, le gouvernement camerounais n’est pas resté indifférent à une éventuelle propagation de cette maladie au Cameroun. Aussi, des mesures ont été prises en matière de prévention et de traitement si un cas venait à être déclaré. Le Ministre de la Santé publique du Cameroun André Mama Fouda a donc à travers sa communication de ce 8 mai 2009, voulu rassurer l’opinion nationale et internationale que le Cameroun ne ménagera aucun effort pour prévenir les risques éventuels. Il faut déjà rappeler que la grippe porcine est une maladie respiratoire aiguë hautement contagieuse provoquée par un virus mélangé provenant de trois souches, Aviaire, Humaine, et Porcine : Le virus A/H1N1.Il arrive que les porcs soient infectés par plusieurs types de virus en même temps ce qui peut permettre aux gènes de ces virus de se combiner et d’engendrer un virus grippal contenant des gènes provenant de diverses sources. Le virus se propage par aérosols, par contact direct ou indirect ainsi que par des animaux porteurs, même asymptomatiques pouvant ainsi provoquer la maladie chez l’homme. Selon le Ministre de la Santé Publique qui était entouré au cours de ce point de presse de son collègue de la communication Jean Pierre Biyiti Bi Essam, celui de l’Elevage des pêches et industries animales, Aboubacar Sarki, le secrétaire d’ état à la Santé Halim Ayatou, et un représentant de l’ Organisation mondiale de la Santé, La grippe porcine se reconnait par des symptômes tels que la toux, les éternuements, l’écoulement nasal, la fièvre, les douleurs musculaires, et la fatigue. Il dira que le germe est plus virulent chez les personnes ayant un déficit immunitaire, notamment les enfants, les vieillards, les malades graves et surtout les personnes atteintes du VIH/Sida.

André Mama Fouda, qui reconnait qu’aucun cas n’a encore été signalé au Cameroun, recommande toute fois un certain nombre de mesures préventives : Pratiquer les règles d’hygiène élémentaires ,éviter le contact rapproché avec les personnes présentant des symptômes de grippe( fièvre associée à la toux, éternuement etc.), respecter les mesures d’hygiène lors de tous les contacts avec les animaux et particulièrement au moment de l’abattage, se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, Bien s’alimenter, dormir suffisamment, pratiquer de l’exercice physique et éviter de s’exposer au froid.IL est par ailleurs recommandé de limiter le contact avec les animaux malades et de signaler ce cas chez le personnel de santé vétérinaire. Le ministre de la Santé Publique a également prescrit un mode d’emploi pour des personnes se sentant atteintes de la maladie :Selon André Mama Fouda,  » si vous ne vous sentez pas bien ou présentez une fièvre, de la toux et ou un mal de gorge, restez chez vous, et évitez de vous rendre sur votre lieu de travail, ou à l’école, évitez les voyages et les attroupements, reposez vous et prenez beaucoup de boissons chaudes , prenez soin de bien vous couvrir le nez et la bouche de mouchoirs en papier lorsque vous vous éternuez ou toussez, éliminez les ensuite correctement, lavez -vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, surtout après avoir toussé ou éternué, informez votre famille et vos amis de votre maladie « . Le bilan actuel de la maladie fait état de 2384 personnes touchées dans 20 pays dans le monde, 42 décès au Mexique, 2 décès aux Etats Unis. Au niveau du continent africain, 12 cas suspects ont été observés en Afrique du Sud, aux Seychelles, au Benin, au Kenya et en Ouganda.

André Mama Fouda et son secrétaire d’état Halim Ayatou(à gauche)
journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé