Société › Education

Cameroun : grogne des instituteurs recalés, le ministre Etoundi Ngoa demande d’attendre le prochain recrutement

Le collectif des enseignants frustrés à la suite du premier recrutement  de 3000 instituteurs ont été reçus hier à Yaoundé par le ministre de l’éducation de base.

Un collectif d’enseignants a manifesté sa colère hier devant le ministère de l’Éducation de base. Il dénonce des irrégularités dans le choix des personnes retenues. Notamment au niveau de la prise en compte du critère de l’âge, au sujet duquel le ministre Laurent Serge Etoundi Ngoa avait indiqué que la priorité sera donnée aux instituteurs les plus âgés et plus expérimentés.

Le critère n’aurait pas été totalement pris en compte, d’où  l’indignation de quelques instituteurs. Dans un communiqué publié dans la soirée du 17 juin, le ministre de l’Éducation de base informe qu’il a reçu les instituteurs ‹‹ frustrés ››.

Le professeur Laurent Serge Etoundi Ngoa dit être amplement revenu sur  les détails ayant conduit le processus de ce recrutement, afin que nul n’en ignore. Il leur a annoncé que le processus de recrutement de 12000
enseignants entamé en 2019, va se poursuivre. Demandant à ceux qui n’ont pas été retenus dans la première vague de ‹‹ garder espoir ››.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé