› Société

Cameroun : grogne du personnel du Centre des handicapés de Yaoundé

Selon une étude menée en 2013, 5,4% de la population camerounaise souffre d'au moins un handicap©Droits réservés

Une grève y a été menée la semaine dernière. Les négociations entreprises le lundi 12 juin n’ont pas découlé sur des solutions concrètes.

 Il y a un malaise au Centre national de réhabilitation des personnes handicapées de Yaoundé (Cnrph), sis au quartier Etoug-Ebe. Le personnel médical réclame, entre autres, le paiement intégral des indemnités de non logement aux travailleurs des catégories 1 à 6.  Par ailleurs, les employés de la formation sanitaire exigent l’adoption en urgence d’une convention collective.

Vendredi dernier, une réunion entre le top management du Cnrph et les délégués du personnel a accouché d’une souris. Au lieu de solutions concrètes, la rencontre a été l’occasion pour la directrice générale du Cnrph d’adresser  des demandes d’explication aux meneurs de la grève organisée la semaine dernière. Il était pourtant question de trouver un compromis pour une reprise du travail. Lundi, une partie du personnel était à son poste.

En mars dernier déjà, les personnels et pensionnaires de la formation sanitaire sont entrés en grève. Ils exigeaient le paiement intégral de huit mois d’arriérés de salaires et, plus généralement, une meilleure prise en compte de leurs préoccupations professionnelles. Les pensionnaires avaient rejoint les rangs des grévistes pour dénoncer le fait de ne pas ressentir l’effet des subventions dont le centre bénéficie. A l’époque, les dirigeants de l’hôpital avaient promis de se plier aux exigences des contestataires. Mais, visiblement, une réponse concrète n’a pas été apportée aux attentes du personnel médical du Cnrph, qui a formulé 13 revendications dans un préavis porté à la connaissance de sa hiérarchie depuis janvier 2017.

Le Cnrph est la seule institution publique spécialisée dans la prise en charge des personnes handicapées dans la ville de Yaoundé.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé