Culture › Religion

Cameroun-Hajj 2022 : l’heure du pèlerinage à la Mecque approche

Grande mosquée de la Mecque

Si au niveau de la Commission on prépare la liste officielle des pèlerins (4300), les préparatifs spirituels et matériels s’accélèrent chez les voyageurs.

En ce moment, au niveau de l’organisation générale, la Commission nationale pour le Hajj est à pied d’œuvre pour la publication de la liste officielle des pèlerins. Le Cameroun a eu droit à un 4300 pèlerins pour cette édition 2022. Les départs, dont le premier prévu pour le 26 juin prochain, s’effectueront à partir des trois aéroports : Garoua, Yaoundé et Douala.

L’improvisation n’a pas sa place dans le pèlerinage sur les lieux saints. Pour les fidèles musulmans les rites du Hajj sont des piliers essentiels de la religion islamique. A quelques jours de ce voyage spirituel, l’heure est aux derniers réglages.

Des pèlerins, répartis en groupes, suivent depuis quelques semaines des formations pratiques à l’effet d’apprendre les rites pratiqués en Terre sainte. A Yaoundé plusieurs sites de formations sont dédiés à l’exercice. Notamment au quartier Briqueterie, à la mosquée du Complexe islamique de Tsinga et à Nkolfoulou.

«Nous faisons des simulations. Nous apprenons les invocations à réciter sur chaque site. Nous apprenons comment porter l’Hiram (les serviettes blanches utilisées par les hommes lors du pèlerinage) et la conduite à tenir quand on est en état de sacralisation », explique, Karim Ousmanou, futur pèlerin.

A en croire Cameroon tribune, la préparation sur le plan spirituel est donc cruciale parce que c’est à ce moment que le futur pèlerin doit commencer à s’éloigner des pensées du monde terrestre. Objectif : se concentrer pleinement sur l’adoration de Dieu. «Vous devez être entièrement tourné vers Allah», rappelle à cet effet Cheick Abdou-Salam, prédicateur.

Il s’agit ici pour les pèlerins de formuler une intention sincère de faire le Hajj afin de mettre un terme au péché. Les formateurs sont ainsi disposés a répondre aux préoccupations de tous les apprenants. Surtout ceux qui voyagent pour la première fois.

Les préparatifs se font également au niveau des familles. Le départ pour le Hajj par un membre de la famille est considéré comme une grâce et souvent célébré. Les plus solidaires font généralement une collecte de fonds en faveur du pèlerin. Ce dernier est appelé à faire le tour de la famille pour demander pardon et recevoir des bénédictions. « C’est une tradition prophétique ». 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé