Economie › Inflation

Cameroun : hausse effective du coût des transactions du Mobile Money

La nouvelle taxe (0,2%) sur les transferts d’argent instaurée par l’Etat est en vigueur  depuis le 1er janvier 2022.

Les opérateurs Orange et MTN annoncent au public qu’en « application de la loi de finances au 1er janvier 2022, une taxe de 0,2% est appliquée aux montants d’envoi et de retrait d’argent ».

Le taux d’imposition sus-évoqué est prélevé lors d’envois et de retraits d’argent. Il est ensuite reversé au trésor public au plus tard le 15 du mois suivant celui où les opérations ont été effectuées.

Cette taxe concerne non seulement le service Mobile Money, mais aussi toutes les opérations monétaires traçables. Elle exclut cependant, les virements bancaires et les transferts pour règlement des impôts et taxes.

Les opérateurs Express Union et EMI Money, pionniers du secteur, veulent donc reconquérir leurs clients qui avaient massivement migré vers le Mobile Money dominé par Orange et MTN.

Des campagnes de séduction sont organisées à cet effet. Le cas de Emi Money qui clame : «  la taxe ne grimpe pas ici ! … il n’y a pas match. 3 000 à 1 000 frs ; 30 000 à 500 frs ; 100 000 à 1400 frs ; 500 000 à 3500 frs ; 1000 000 à 4 000 frs. We remain the cheapest [nous restons les moins chers du marché] ».

Express Union, jadis leader du marché du transfert d’argent avant le déploiement du Mobile Money, écrit : « Notre campagne de gratuité vous offre 0 frais pour vos opérations de transfert pour la tranche de 1 à 25 000 FCFA via Express Union Mobile Money ! C’est gratuit, c’est Express Union Mobile Money ! ». La concurrence bat ainsi son plein.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé