› Politique

Cameroun-Hauts-Plateaux : l’administration marginalise le roi des Bamendjou

Le préfet Yampen Ousmanou a tenu une réunion de mise en place d’un cadre de concertation avec les chefs traditionnels à laquelle le chef supérieur Jean Rameau Sokoudjou n’a pas été convié.

Pas moins que Jean Nkuété, le secrétaire général du Comité central du Rdpc (le parti au pouvoir) et Luc Sindjoun, conseiller spécial du président de la République ; étaient présents le 03 aout 2020 à Baham aux coté du préfet du département des Hauts-plateaux, Yampen Ousmanou.

Objectif de se déploiement de force : rappeler aux chefs traditionnels leur place et leurs rapports avec l’autorité administrative.

 « Nous avons découvert ensemble l’objet de la réunion. Le préfet nous a édifiés sur les textes qui régissent la chefferie traditionnelle. Le préfet nous a fait savoir que désormais il va initier une rencontre régulière entre les chefs de groupements et l’autorité administrative », tente d’expliquer Raymond Takoukam chef supérieur des Bameka.

Jean Rameau Sokoudjou, l’insoumis chef des Bamendjou n’a pas été invité à cette rencontre. Quelques jours plutôt, le monarque a eu une passe d’armes avec le préfet des Hauts-plateaux. Ce dernier lui interdisait de tenir désormais des réunions dans sa chefferie sans l’autorisation de l’autorité administrative. Ce à quoi le Jean Rameau à répondu par une plainte auprès des tribunaux contre le préfet.

 Yampen Ousmanou, explique les raisons de la rencontre de lundi 03 aout : « Il s’agissait d’une rencontre de concertation entre les autorités administratives, municipales et traditionnelles des Hauts-plateaux. Nous en avons profité pour rappeler un certain nombre de dispositions réglementaire. Et nous avons également bénéficié de l’appui des hautes personnalités présentes dans la salle ».

« Les chefferies traditionnelles font partie de la République. Elles jouent le rôle de courroie de transmission entre les populations et l’administration. Elle joue un rôle de préservation du patrimoine », a rappelé Luc Sindjoun, par ailleurs haut cadre du Rdpc et originaire du département Hauts-plateaux.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé