Société › Faits divers

Cameroun : il épouse la copine de sa fiancée malgré la dot déjà versée

Elle arrache le fiancé de sa copine
Trop  bon, trop con

Victorine fait héberger son amie chez son fiancé et il décide d’engager une relation amoureuse avec cette dernière. L’intimité va conduire jusqu’au mariage.

Cette histoire rocambolesque est rapportée par Cameroon Tribune.

Tout allait pourtant si bien entre Yves-Christian résidant en France et sa fiancée Victorine, au Cameroun. C’est apparemment le grand amour qui planait sur les deux tourtereaux. Sept années déjà passées ensemble, leur relation s’était alors concrétisée par la dot de Victorine.

Mariage civil et autres étaient programmés. Puis, une distance s’est installée. Yves qui faisait difficilement 24H sans appeler sa dulcinée a commencé à s’éloigner. Malgré les insistances de Victorine, rien.

C’est son cousin, qui lui met un jour la puce à l’oreille. Résidant en France, il appelle un jour Victorine et lui confie qu’il vient de voir son fiancé avec Eugénie, sa copine, dans des attitudes d’amoureux. Mais, comme parait-il, le véritable amour ne doute point, elle n’a pas cru aux paroles de son cousin.

Elle lui répond, « Yves ne peut pas me faire ça ». Au-delà de son amour, elle croit également à la loyauté de son amie de longue date, Eugénie.

Son amitié avec Eugénie est selon ses proches une des plus rares. Et elle semblait si sincère. C’est fort de leur amitié que lorsqu’Eugénie décide de prendre des congés et de les passer à Paris, elle partage l’idée avec Victorine.

Eugénie ne connaît pas grand monde à Paris selon ce qu’elle fait croire à Victorine. Et cette dernière lui fait alors la proposition de la mettre en contact avec Yves-Christian. Et lorsqu’Eugénie arrive à Paris, elle notifie néanmoins par appel vidéo à Victorine qu’elle est à bon port. Après quoi, il  n’y a plus eu de contact entre les deux filles et encore moins entre les deux fiancés.

Voilà où les problèmes ont commencé. « On ne donne pas l’os au chien de garder ». Désemparée et inquiète, Victorine un bon matin se rend au service de sa copine. Son inquiétude se réconforte lorsque les collaborateurs d’Eugénie lui expliquent que cette dernière est porté disparue.

Ils poursuivent et disent que des communiqués ont même été diffusés mais en vain. Et lorsqu’elle se rend au quartier Kotto à Douala dans la famille de sa copine, c’est RAS (rien à signaler).

Le coup de massue est l’appelle de Dorcas, une cousine de Victorine qui vit également en France. Elle appelle Victorine. Dans la conversation, elles rigolent sur ceci et cela puis Dorcas dit « un de perdu, dix de retrouvés, le mariage n’est pas une fin en soi ».

Sa cousine à l’autre bout du téléphone est perplexe et ne comprends pas grande chose. Elle demande donc à Dorcas d’être plus claire. Pour se faire plus précise, elle lui dit « Yves-Christian a épousé Eugénie en décembre à Paris ».

Face toujours au refus de croire en Victorine, sa cousine lui transfère les photos de la célébration du mariage. Voyant ces images, elle ne parvient pas à supporter le choc. Elle est actuellement internée dans un hôpital à Bonapriso.

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé