Société › Faits divers

Cameroun : il ne veut plus d’une épouse frivole

Invité à se présenter devant la  justice suite à la requête de séparation de corps initiée par sa conjointe, le chef de famille s’oppose à la procédure mais sollicite plutôt le divorce d’avec cette dernière qu’il accuse d’infidélité.

Entre Hubert et Naomie, c’est désormais le clash. Les faits sont relayés par le journal Kalara. Les deux tourtereaux ne savent plus à quel saint se vouer face aux différends qui les opposent. Pourtant, ils déclarent encore s’aimer. C’est devant le Tribunal de premier degré de Yaoundé que le jeune couple a décidé de régler leurs problèmes. Naomie, 27 ans, est l’initiative d’une procédure de séparation de corps. Elle accuse son époux d’être devenu très violent, jaloux  et possessif.

De son côté Hubert, qui  se dit excédé par les infidélités répétées de Naomie s’oppose à cette procédure mais préfère plutôt divorcer d’elle. « Je ne veux pas être marié à une femme alors qu’elle m’interdit son corps », a-t-il déclaré.

En effet, dans sa plainte, Naomie a évoqué les violences conjugales et la jalousie exagérée d’Hubert. Elle a expliqué au tribunal qu’ils vivent dans un climat de tension qui n’en finit pas et les bagarres sont devenues récurrentes. Elle dit ne plus reconnaître l’homme tendre et doux qui lui a offert une douce et mémorable lune miel en 2014 au lendemain de leur mariage civil et religieux. De cette union sont nés quatre enfants dont les derniers sont des jumeaux.

La dame raconte que son époux se montre de  plus en  plus possessif et surveille les moindres gestes. Elle souligne en outre avoir été expulsée de la chambre conjugale en juillet 2020, suite à une sommation d’Hubert, qui l’a contraint de s’installer dans la chambre des enfants.

Quatre mois plus tard, Naomie dit avoir reçu la visite de sa mère qui, ayant fait le constat de leur séparation, a tenté mais en vain une réconciliation. Elle déclare également que les membres de sa belle-famille quant à eux n’ont pris aucune initiative jusqu’à ce jour.

Naomie reproche aussi à son homme d’être irresponsable surtout dans la prise en charge de leurs enfants. La dame se souvient qu’en 2020, alors que leurs jumeaux avaient un projet de se baptiser, leur papa a non seulement refusé  de payer les frais de baptême mais ne s’est pas non plus présenté à l’église pour les encourager.

Elle dit avoir fait des reproches à son mari, et ce dernier l’ a copieusement battu à l’aide du fer de construction en présence de leurs enfants. Selon elle, c’est la goutte d’eau qui a débordé le vase. Pour donner du poids à ses déclarations, Naomie a produit les prises de vue et un certificat médical preuve de ce qu’elle est victime des violences conjugales.

Présent à l’audience Hubert s’est contenté de secouer la tête lors du témoignage de son épouse a pour sa défense, rejeté en bloc toutes les accusations qui pèsent sur sa personne. Pour sa défense, il dit être fatigué de vivre avec épouse frivole. Selon lui, son épouse est passée à côté de la vérité. Il soutient qu’en sa qualité de ferrailleur, il a offert une vie de rêve au-dessus de ses moyens à Namoie., sa dulcinée, sur qui il portait son estime.

« Je l’ai fait visiter la France et c’est pendant notre voyage, alors que je finalisais les modalités pour notre séjour à l’Hôtel, que j’ai surpris mon épouse en plein sexuel avec un autre homme au téléphone. Elle a eu le courage de me dire qu’elle ne le connaît pas.  C’est alors que je suis entré dans sa messagerie et j’ai découvert qu’elle en communication avec plusieurs autres hommes, et qu’elle envoie des photos nues d’elle », a-t-il déclaré.

Déçu, le chef de famille dit avoir réprimandé son épouse, qui a demandé les excuses et promis de plus recommencer. Mais Hubert relate que ce n’étaient que de fausses promesses, puisque Naomie a continué à le tromper après chaque excuse. Poursuivant son récit, Hubert a relaté au Tribunal qu’il a refusé de payer les frais de baptême de ses enfants et n’a pas assisté à cet évènement à dessein. Il s’est justifié  en disant que c’est à cause du comportement de son épouse qu’il qualifie de prostituée, qui l’aurait poussé à agir ainsi.

En outre, Hubert dit avoir convoqué plusieurs assises familiales afin de régler leurs différends, mais Naomie  a consciemment boycotté avec la complicité des membres de sa famille, sous prétexte de sa famille, sous prétexte qu’elle partait en visite chez ses parents. Pour finir, Hubert s’oppose à la séparation de corps sollicitée par son épouse  mais souhaite que le Tribunal prononce plutôt le divorce. « J’aime encore mon épouse et je ne veux pas concevoir le fait d’être marié avec elle mais séparés de son corps », a-t-il conclu son propos.

Le Tribunal très conciliant n’a pas manqué d’occasion de détecter un manque de communication au sein de ce couple qui se trouve dans l’impasse. En les renvoyant, la juge a demandé au jeune couple de s’aimer encore plus en cultivant un climat de convivialité et de confiance. L’affaire revient le 7 juillet prochain pour réquisition du ministère public.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé