Société › Société

Cameroun : « il n’y a pas de métier appelé influenceur »

Majoie Ayi s’est prononcée sur le concept et explique comment il doit être utilisé.

Influenceur ou encore influenceuse. Ce terme est devenu l’un des plus utilisé par les internautes camerounais. Et elles sont nombreuses que ce soit dans le monde du cinéma où encore d’autres dont la profession restent une énigme.

Mais peu importe, du moment où elles ont des milliers de followers, elles font vite de s’arroger le titre d’influenceuse. Or pour l’artiste musicienne, Majoie Ayi, influenceuse n’est pas un métier.

Elle explique le concept, comme « désignant toute personne donc les actions touchent et impactent une large communauté dans son domaine d’activité. »

Pour Majoie Ayi, toutes personnes exerçant une profession que ce soit dans la musique, cinéma, danse, mannequinat, mode ou même un homme politique qui dégage un aura inspirant peut donc être considéré comme influenceur.

« Il n’y a donc pas de métier appelé influenceur. Vous le devenez juste du fait de vos actions liées à votre activité ».


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé