Personnalités › Success Story

Cameroun: Il s’appelait Marc Vivien Foé…

il y’a 6 ans, il mourrait sur un stade devant des milliers de téléspectateurs. Portrait.

Né à Nkolo au Cameroun en 1975, Marc Vivien Foe débute officiellement le football à Union de Garoua, dans la région nord du Cameroun. Il reviendra ensuite dans la capitale pour évoluer dans le Fogape football club, un itinéraire qui le conduira vers son premier grand club, la mythique équipe camerounaise du Canon de Yaoundé, avec qui il remporte le championnat en 1993. Peu de temps après, il rejoint la France et le Racing Club de Lens. Il manque de signer à Manchester United mais une grave blessure à une jambe l’empêche de rejoindre le fameux club. Il signe ensuite pour West Ham (Première division anglaise) avant de rejoindre Lyon, club avec lequel il gagne une coupe de la Ligue (2001) puis le championnat de France (2002). Apprécié aussi bien par ses coéquipiers, de club ou de sélection, mais aussi en dehors du football, il se montre reconnaissant, simple et sincère. Marc-Vivien Foé se dit lyonnais de c ur. Pour autant, son souhait est de continuer sa carrière dans le championnat anglais où il espère trouver un nouveau club. Mais son parcours brillant s’arrête brutalement dans le rond central du terrain du stade de Gerland de Lyon. Son décès marque énormément les esprits et endeuille le monde du football : Marc-Vivien Foe, à 28 ans, succombe à un malaise au cours de la demi-finale de la Coupe des Confédérations contre la Colombie à Lyon.

Après la Coupe du monde de 1994 ou malgré les mésaventures de l’équipe camerounaise il dévoilera tout son talent, Foé s’en ira tenter sa chance en Europe. Il signe pour le RC Lens et a participe à la victoire du premier titre de champion du club en 1998. Après son excellente saison sous le maillot lensois, Foé qui était devenu un joueur de premier rang au sein des Lions indomptables du Cameroun, est convoité par Manchester United, et était très attendu pour la Coupe du monde de 1998 en France. Mais malheureusement pour lui, une fracture à la jambe le priva de la plus prestigieuse des compétitions du football, qu’il ne jouera d’ailleurs jamais, et lui fit perdre le contact avec Manchester United. Après néanmoins un séjour en Angleterre dans le club de West Ham United, il revient en France sous les couleurs de l’Olympique lyonnais, avec lequel il a remporté la Coupe de la Ligue en 2001 puis le Championnat de France en 2002. Il retourne alors outre-manche, à Manchester City. Il est alors au sommet de sa gloire et de sa maturité footballistique et surtout un des piliers de l’équipe nationale.

Le soir fatidique du 23 juin 2006, il s’écroule dans un stade lyonnais plein à craquer et devant des milliards de téléspectateurs. Dans la stupéfaction totale il mourra quelques instants plus tard comme il a vécu en footballeur.

Marc Vivien Foe
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut