› Politique

Cameroun : il y a un an, Paul Biya était « chassé » de Suisse

Cela fait 12 mois que le président du Cameroun n’est plus allé en «court séjour privé en Europe». Un nouveau record.

Lorsque Paul Biya, et son épouse, quittent le Cameroun le 23 juin 2019 ; ils ne s’attendent pas à y revenir à peine une dizaine de jours plus tard, pressés par les autorités suisses suite aux  manifestations et actions violentes de Camerounais de la diaspora.

Le chef de l’Etat s’était habitué depuis plusieurs années, à des «courts séjours privés en Europe» d’une durée moyenne supérieure à 30 jours ; et cela, sans que le peuple qu’il dirige ne puisse le localiser effectivement.

Cette fois, quelques jours à peine après son arrivée à l’hôtel Intercontinental de Genève, où il est réputé y avoir pris ses habitudes depuis une trentaine d’années, Paul Biya et sa suite sont pris à partie par la Brigade Anti-Sardinards (Bas).

La BAS rassemble quelques activistes de la diaspora, farouchement opposés au régime de Yaoundé et qui ont juré depuis peu, de ne pas lui accorder de repos lors de ses déplacements en Europe et principalement en Suisse.

Après une première manifestation le lendemain de son arrivée, une seconde est organisée le 29 juin non loin du palace genevois, où elle verra s’affronter des activistes de la BAS et la police locale.

Les images font le tour du monde. Les Genevois, habitués au calme, sont agacés et les autorités fédérales embarrassées.

La Bas aux prises avec la police de Genève, le 29 juin 2019.

Elles le seront encore plus quand elles apprendront qu’un journaliste suisse qui couvrait les évènements, avait été molesté par des éléments de la garde rapprochée du Président Camerounais.

Le journaliste porte plainte et le 3 juillet, six membres de la sécurité présidentielle seront condamnés avec sursis, puis expulsés du pays.

La Bas continue son harcèlement et décide d’organiser une nouvelle manifestation le samedi suivant. Elle n’aura pas lieu. Le ministère des Affaires étrangères de la Confédération helvétique prie l’encombrant hôte de plier bagage et le vendredi 5 juillet à 12h 30, le jet présidentiel quitte l’aéroport de Cointrin-Genève pour ramener le couple présidentiel à Yaoundé.

Depuis lors, Paul Biya n’est plus allé officiellement en « court séjour privé en Europe ». Tout juste s’est-il rendu – quelques mois plus tard – et à deux reprises, en visite officielle en France. Mais à chaque fois, il est rentré sitôt ses obligations officielles achevées.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé