Culture › Musique

Cameroun: Il y’a 9 ans mourrait Francis Bebey

Journaliste, écrivain, musicien, fonctionnaire international… Francis Bebey aura marqué son époque

Le Cameroun commémore ce 28 mai 2010, le 9ème anniversaire de la disparition de Francis Bebey, un auteur prolixe et prolifique qui a su graver son nom en lettres d’or dans les annales de l’histoire. Neuf ans après sa mort, le souvenir de Francis Bebey reste intact dans la mémoire collective. Né à Douala en 1929, Francis Bebey, commence sa vie active par le journalisme, notamment à Radio-France Internationale. Plus tard, il officiera à l’UNESCO comme Directeur du Programme de la Musique pour l’ensemble des États membres de cette organisation Onusienne. Il se révèle aussi au public comme un talentueux écrivain, avec des ouvrages tels que Le Fils d’Agatha Moundio qui lui vaudra le Grand Prix littéraire de l’Afrique noire en 1968.

C’est en 1972 que Francis Bebey sort son tout premier album, Idiba. Il décide de se consacrer uniquement à la musique en 1974. Les chansons humoristiques telles que Agatha, La condition masculine, Divorce pygmée, Si les Gaulois avaient su… Le propulsent au firmament de la chanson internationale. Ainsi obtiendra t-il le Prix de la chanson française décerné par la Sacem en 1977. D’autres chansons de bonne facture viendront amplifier sa carrière artistique, valorisée par l’utilisation des instruments traditionnels du Cameroun, tels que l’arc à bouche, la harpe traditionnelle, la sanza, ou encore la flûte Pygmée, la guitare la percussion etc. Il se produira dans plus de 75 pays à travers le monde, et dans des salles prestigieuses comme la Maison de Radio-France à Paris en France, le Carnegie Hall à New York, la Radio Deutschland à Berlin, le Musée Edvard Munch à Oslo, le Masonic Auditorium à San Francisco entre autres. Francis Bebey est également le compositeur de la musique du long métrage Yaaba du réalisateur burkinabé Idrissa Ouedraogo, primé au Festival de Cannes.

Les enfants de Francis Bebey, Kidi Bebey, Toup’s Bebey et le fils aîné Patrick pérennisent la mémoire de leur Père il convient de saluer l’initiative dite des amis de Francis Bebey. Initiative qui a permis il y a presque cinq ans de mettre sur pied une association au nom du disparu avec pour but « de préserver la mémoire de Francis Bebey, de sauvegarder et de valoriser son uvre artistique, musicale et littéraire ». C’est ainsi que cette association dirigée par le critique littéraire Bernard Magnier a créé un site internet www.bebey.com où sont répertoriées les activités liées à la mémoire de Francis Bebey. Francis Bebey est mort le 28 mai 2001 à Paris d’une attaque cardiaque.

Francis Bebey,  » l’homme orchestre »
bebey.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut