Santé › Actualité

Le Cameroun importe plus de 95% de ses besoins en médicaments essentiels (officiel)

La valeur monétaire de la demande domestique de médicaments essentiels représente 200 milliards de F CFA en moyenne annuelle, selon le ministère de l’Industrie

 

Le Cameroun couvre moins de 5% de ses besoins en médicaments essentiels, selon les données présentées le 30 avril au Premier ministre, au cours du conseil de cabinet du quatrième mois de l’année, par le ministre de l’Industrie, des Mines et du Développement technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndocke

“A date, le Cameroun dispose d’une quinzaine d’unités industrielles de fabrication de consommables médicaux et de médicaments, présentés sous forme liquide, sèche ou injectable. Cependant, la production nationale en médicaments essentiels couvre moins de 5% de la demande domestique, estimée en valeur monétaire à 200 milliards de francs CFA en moyenne annuelle, dans un secteur quasi-dominé par les importations”, a expliqué le Minmidt; en contexte de pandémie du Covid-19 qui amène plusieurs Etats à travers le monde à reconsidérer leurs trajectoires dans le domaine de la santé.

Selon Gabriel Dodo Ndocke, le développement de l’industrie pharmaceutique locale fait face à certaines contraintes dont les principales tournent autour des “coûts élevés des facteurs de production”, “importations massives et frauduleuses de médicaments”, “difficultés d’accès aux financements”, “l’insuffisance de médicaments”, “l’insuffisance des matériels et équipements”. 

Pour développer le secteur, le Minmidt suggère, entre autres, de procéder à un “allègement des charges fiscales des unités industrielles existantes”, d’assurer le “renforcement des capacités financières de la Centrale nationale d’approvisionnement en médicaments et consommables médicaux essentiels [Cename, NDLR]”.

Le secrétaire général des Services du premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, souligne, dans le communiqué publié à l’issue du Conseil de cabinet du 30 avril, que le chef du gouvernement a demandé au ministre de l’Industrie de “lui soumettre une matrice d’actions pour le développement de l’industrie pharmaceutique au Cameroun, assortie d’un chronogramme d’exécution et de sources de financement potentielles”.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé