Société › Société

Cameroun: Incendie dans une Radio à Douala

Le feu a consumé les locaux de la Radio des Lauréats au quartier Bonamoussadi

C’est le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune qui rapporte cette nouvelle ce 9 juillet 2009. L e personnel de la Radio des Lauréats une chaine de proximité émettant depuis la capitale Camerounaise ne savent plus à quel saint se vouer depuis l’incendie qui vient de faire de ravage au sein de cette station. Selon nos confrères, tout serait parti aux environs de 19h 30 heures locales lorsque l’incendie s’est signalé dans le vaste bâtiment à trois niveaux qui abritait les locaux de Lauréat FM lundi dernier. Certaines indiscrétions parlent d’un court circuit qui serait à l’origine de cet incendie. Les mêmes sources indiquent que le climatiseur situé derrière le bâtiment de la radio a pris feu. On parle aussi d’une explosion de la bouteille de gaz contenue dans cet appareil.

La radio des Lauréats dispose pourtant d’un extincteur qui malheureusement n’a pas pu être manipulé par le vigile de garde. Ce dernier ne connaissait pas son mode d’emploi indique t-on du côté de Bonamoussadi, siège de cette jeune chaine urbaine. C’est la raison pour laquelle le bilan de cet incendie est lourd : Il ne reste presque plus rien des deux studios qui faisaient office de bureaux de la Radio. Les microphones le matériel de sonorisation les bancs de montages des émissions, et des journaux parlés ont été emportés par le feu. Idem pour le matériel de bureau, les archives les documents du personnel et la toiture du bâtiment ont été emportés par la puissance des flammes.

Appelés en renfort, les sapeurs pompiers arrivés quelques temps après le déclenchement de l’incendie, ont néanmoins pu maitriser le feu qui aurait pu envahir le bâtiment abritant l’école primaire et maternelle du groupe scolaire Waffo. En effet c’est dans l’enceinte de ce groupe qu’a été installée la jeune station de Radio. Au siège de la radio, les entrées sont filtrées, d’autant plus qu’une enquête a été ouverte pour trouver les origines exactes de cet incendie. Le fondateur de cette Radio, l’homme d’affaires originaire de l’ouest du pays, Waffo Pierre est le promoteur le plus malheureux actuellement, lui qui s’est investi à donner à la jeunesse de Douala, un outil de communication, mieux de formation et de pédagogie pour une meilleure insertion dans la vie active. La Radio des Lauréats est l’une des dernières chaines de proximité créées dans la capitale économique.

L’incendie qui vient de survenir dans cette jeune entreprise de communication devrait servir d’exemple aux autres promoteurs des structures de communication audiovisuelle, qui accordent peu d’attention à la sécurité des employés, du site et du matériel de travail. Car comment comprendre que la Radio ait recruté un vigile qui ignore tout de l’usage d’un extincteur.IL s’agit aujourd’hui de mettre un accent particulier sur la sécurité des investissements pourtant bénéfiques pour le développement du secteur de la Communication, plus précisément le secteur de l’audio visuel de plus en plus développé dans les principales métropoles Camerounaises que sont Douala et Yaoundé. Dans la ville de Douala, la Station régionale de la CRTV (Cameroon Radio and Télévision) et la Chaîne de proximité CRTV FM 105 doivent faire face à une rude concurrence que leur livrent les Radios privées telles que Radio Equinoxe, Nostalgie, Sweet FM, Cauris FM, Radio Veritas, Radio Bonne Nouvelle et. la Radio des Lauréats.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut