› Politique

Cameroun : « infractions de terrorisme, hostilité envers la patrie, insurrection », ce qui est reproché au porte-parole de Maurice Kamto

Arrêté hier le 22 septembre, Olivier Bibou Nissack est  en ce moment détenu à Yaoundé.

« Infractions de terrorisme, hostilité envers la patrie, préparatifs dangereux et insurrection ».  Voilà quelques griefs retenus par les autorités contre Olivier Bibou Nissack, porte-parole de Maurice Kamto, le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC).

Selon ses avocats, Olivier Bibou Nissack a été entendu par pas moins de 12 éléments de la Délégation régionale de la police judiciaire pour le Centre.  Une audition menée de 14h à 23h.

Le porte-parole de Maurice Kamto a été arrêté hier le 22 septembre à son domicile alors qu’un dispositif des éléments de la police l’ont empêché de sortir de son domicile pour prendre par à la marche.

Plusieurs autres personnes ont été arrêtées en marge desdites manifestations. Une centaine selon les avocats du MRC.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé