Politique › Sécurité

Cameroun : interdiction de circuler à Yaoundé sans pièce d’identité

Rafles, des citoyens interpellés sans pièce d'identité

La recherche des auteurs des récentes explosions dans la ville gagne en intensité. Le gouverneur de la région du Centre annonce un renforcement des opérations des rafles.

Au journal de 13 heures de la radio nationale (CRTV) ce 7 juillet 2020,  le gouverneur de la région du Centre s’est exprimé d’un ton ferme. « Les gens doivent marcher avec leurs cartes nationales d’identité, pour que la police puisse faire facilement son travail, et surtout pour éviter les situations désagréables. »

Depuis le début des rafles  à la suite de la première explosion d’une bombe artisanale au quartier Etoudi dans la nuit du 20 au 21 juin dernier, Nasery Paul Bea affirme que : « sur 1000 personnes, on trouve rarement 30 qui marchent avec leur carte d’identité ».

Au cours d’une réunion de sécurité qu’il a présidé ce jour à Yaoundé en présence des sous-préfets des sept arrondissements de la capitale, des directives ont été données. Notamment aux forces de maintien de l’ordre d’intensifier les fouilles et les patrouilles dans la capitale, la recherche des informations prévisionnelles pour traquer les malfaiteurs, et de  tout ce qui est utilisé dans la fabrication des bombes artisanales et toutes sortes de drogues.

Aux chefs de quartiers et de blocs, le gouverneur demande de répertorier tous les nouveaux arrivants. Aux populations, d’être plus vigilantes et collaborer avec les forces de l’ordre.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé