Société › Faits divers

Cameroun : interpellée pour « trafic de stupéfiants » à la prison centrale de Bafoussam

©Droits réservés

Gasparine Magne est accusée d’avoir tenté de rentrer du Tramol dans le lieu de détention en le dissimulant dans du poisson.

Gasparine Magne a été appréhendée le 12 septembre dernier à l’entrée de la prison centrale de Bafoussam. Elle s’y rendait pour apporter le repas d’un des détenus de la prison. Mais, ce jour-là, les gardiens du pénitencier procédaient à des fouilles. C’est ainsi que des comprimés de Tramol ont été découverts dans le poisson qu’elle transportait. Celle-ci clame son innocence et défend qu’elle ne savait rien du contenu du colis.

Selon nos informations, le fils de Gasparine Magne est incarcéré à la prison centrale de Bafoussam. Elle lui apporte régulièrement de la nourriture. L’accusée soutient qu’une de ses voisines, dont le mari est aussi détenu à la prison centrale de Bafoussam, profite très souvent de ses déplacements vers le lieu de détention pour envoyer le repas de son conjoint. Ce 12 septembre-là, la voisine a préparé du poisson à la braise et a demandé à Gasparine de l’apporter à son mari en même temps qu’elle apportait le repas de son fils. C’est en rendant service que Gasparine se serait retrouvée accusée de trafic de stupéfiants.


 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut