Santé › Actualité

Le Dr Jean II Dissongo promu délégué régional de la Santé du Littoral

©Droits réservés

Le concernĂ© avait assumĂ© les fonctions de directeur de l’hĂ´pital Laquintinie de Douala, d’oĂą il a Ă©tĂ© limogĂ© en avril 2016, suite au scandale de la mort de Monique Koumatekel.

Sur un arrĂŞtĂ© du ministre de la SantĂ© publique, AndrĂ© Mama Fouda – entĂ©rinĂ© par le Premier ministre, PhilĂ©mon Yang – le Dr Jean II Dissongo est portĂ© Ă  la fonction de dĂ©lĂ©guĂ© rĂ©gional de la SantĂ© du Littoral. Avant la nomination tombĂ©e lundi, 04 septembre, ce mĂ©decin Ă©tait Ă  la disposition de sa tutelle, il l’avait rejoint le 12 avril 2016 suite Ă  son remplacement Ă  la tĂŞte de l’HĂ´pital Laquintinie de Douala.

Le Dr Jean II Dissongo avait dirigĂ© cette formation hospitalière pendant quatre ans avant que ne survienne le dĂ©cès d’une parturiente dans l’enceinte de la structure. Monique Koumatekel est morte en couche  le 12 mars 2016, et avec elle ses jumeaux. L’affaire avait suscitĂ© l’indignation gĂ©nĂ©rale des Camerounais, d’autant plus que la famille de cette dernière avait Ă©tĂ© confrontĂ©e Ă  un accueil froid de la part des infirmière, poussant alors la nièce de Monique Koumatekel Ă  lui Ă  pratiquer une chirurgie Ă  ciel ouvert, dans l’espoir de sauver les bĂ©bĂ©s.

La scène avait Ă©tĂ© filmĂ©e et portĂ©e sur les rĂ©seaux sociaux, suscitant alors une vive tension dans la citĂ© Ă©conomiques. Les diffĂ©rentes communications d’AndrĂ© Mama Fouda, puis du directeur de l’HĂ´pital de Nylon n’avaient pas rĂ©ussi Ă  ramener le calme.


Le 12 avril, le Premier ministre nomme un nouveau directeur Ă  l’HĂ´pital Laquintinie en la personne du Dr Louis Richard Ndjock, en remplacement du Dr Jean II Disssongo.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut