› Eco et Business

Cameroun-Jean Marie Aboganena : «La Macédoine, une opportunité des affaires à saisir»

Jean Marie Aboganena, président du Reicocam

Le président du Reicocam explique ce que les Camerounais gagneraient en participant au mois de septembre prochain aux journées économiques, industrielles et commerciales de la Macédoine.

Vous organisez les journées économiques, industrielles et commerciales du Cameroun en Macédoine. Peut-on savoir ce qui vous motive à organiser cet évènement ?

La motivation est celle de vouloir apporter une contribution au processus de modernisation de l’économie camerounaise et ceci, en allant à la rencontre d’un petit pays qui est désormais industrialisé avec un PIB très élevé et mieux placé qu’un bon nombre de pays africains. Nous avons donc choisi la Macédoine parce que c’est un partenaire nouveau pour le Cameroun et qui jouit d’une certaine virginité en matière de développement, de rapports et partenariat diplomatico-économiques avec l’Afrique et principalement le Cameroun.

La Macédoine est ce pays des Balkans qui est né de l’éclatement de l’ancienne Yougoslavie et qui transforme beaucoup de bois, de café et de cacao ; de matières premières qu’elle acquiert des pays comme la France et l’Italie. La Macédoine a donc souhaité au travers d’un compatriote, René Pascal Bikaï qui est à la fois un homme d’affaires et un agent de joueurs en Italie, et c’est par le vice-premier Ministre de la Macédoine en charge de l’économie a souhaité recevoir une délégation d’entrepreneurs et industriels camerounais pour non seulement partager leurs expériences en matière de transformation des produits agricoles et bon nombre d’autres matières premières dont les minerais.

La Macédoine a une expertise en matière de transformation, de conditionnement et de commercialisation des fruits et légumes donc la Macédoine que nous consommons ici. Elle tire son origine de là. Nous pensons que c’est l’occasion de construire un partenariat, acquérir des équipements pour venir transformer nos légumes et fruits et les commercialiser au Cameroun comme partout ailleurs. Les départements ministériels comme celui en charge des PME, l’Industrie, l’Agriculture, des Pêches et des Industries animales ainsi que tous les autres départements ministériels avec aussi des chambres consulaires comme celles de l’agriculture, des pêches et de la forêt qui aujourd’hui, a décidé de porter ce projet.

Le ministère des Relations extérieures est également mobilisé pour qu’il y ait à côté de cette journée des travaux bilatéraux pour créer et nouer des liens diplomatiques entre le Cameroun et la Macédoine.

Pour les hommes d’affaires qui souhaitent y participer, quelles sont les conditions à remplir ?

Elles sont toutes simples, avoir un passeport valide depuis au moins six mois, posséder un business plan pour leurs produits à exposer et avoir ces frais de participation qui s’élève à 2.750.000 F (billets d’avion aller-retour, les frais de visa, restauration, hébergement, le transport local en Macédoine, les visites des entreprises, rencontres B to B et participation à tous les évènements du programme. Ceux qui veulent aller en business class devront débourser 3.750.000 F

Ce sera une semaine qui va rapporter gros. Les Macédoniens nous attendent avec beaucoup d’impatience. Ils veulent découvrir le Cameroun, apporter leur expertise au développement économique mais y compris en matière de décentralisation vue que la Macédoine est décentralisée depuis 1991 et ils souhaitent partager leurs expériences en matière de décentralisation avec les maires du Cameroun. Nombre de présidents des conseils régionaux ainsi que des maires dénoncent la lourdeur administrative et nous pensons que c’est donc l’occasion appropriée pour tirer profit de l’expérience de la Macédoine.

Quelles sont effectivement les opportunités à saisir ?

Elles sont nombreuses, les opérateurs économiques pourront trouver des clients qui vont acheter du cacao, et on aura plus besoin de passer par d’autres intermédiaires. C’est une source de revenus très importante.

Certains pourront aussi acquérir des machines et faciliter les implantations des entreprises au Cameroun. La Macédoine avec une population de près de 3 millions est un pays immensément riche qui fait dans les minerais. Pour parvenir à l’émergence que nous chérissons, nous avons besoin de l’expertise et l’expérience de la Macédoine.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé