Dossiers › Focus

Cameroun: « Jeunesse et refondation », synergie autour d’un thème fédérateur

Le thème choisi pour cette 43ème édition célèbre les valeurs du patriotisme

Jeunesse et refondation des valeurs autour des emblèmes et symboles de la république , c’est le thème choisi par le ministère de la jeunesse pour cette fête nationale de la jeunesse. Il faut dire que depuis le lancement des activités à Edéa le 04 Février dernier par le Ministre ADOUM GAROUA, le thème n’était jusque là pas encore choisi. Monsieur André Marie MANGA, le directeur de l’éducation citoyenne, de l’insertion sociale et de la participation des jeunes au ministère de la jeunesse, justifie ce retard par la multitude des thèmes proposés. Il fallait donc choisir celui qui cadre le mieux avec le contexte actuel.

De manière générale, la philosophie éducative est fondée sur les enseignements et les valeurs d’éthique et de morale qui permettent à l’homme de s’approprier un certain type de normes qui le mettent en harmonie avec l’environnement et avec lui-même. Or au Cameroun, de nombreux jeunes évoluent de plus en plus en marge de ces valeurs et s’illustrent par leur attachement à la débauche et à diverses formes de déviances sociales et sociétales. André Marie MANGA estime que la jeunesse camerounaise met en vitrine des valeurs qui ne les mettent véritablement pas en phase avec l’esprit patriotique.


Journalducameroun.com)/n

Le thème choisi pour cette 43ème édition de la fête nationale de la jeunesse devrait donc être le point de départ d’une synergie entre la jeunesse et les emblèmes et symboles de la république. Les actions des jeunes devraient donc converger autour de ces symboles et emblèmes qui sont : l’hymne national, le drapeau (vert-rouge-jaune avec une étoile jaune sur la couleur rouge), les armoiries, la devise (Paix – Travail – Patrie), les sceaux. Les jeunes devraient donc les connaître, s’en approprier pour faire valoir leur esprit de patriotisme.
Il s’agira pour eux d’adopter des comportements sains, le respect du bien public, l’amour pour la patrie, et du travail bien fait, le respect des institutions de la République.
A travers ce thème, révèle André Marie MANGA, le ministère de la jeunesse voudrait amener les jeunes à tourner le dos aux maux et autres fléaux qui minent la société camerounaise, notamment la corruption. C’est d’ailleurs ce qui justifie la signature le 02 Février 2009 de la convention entre le Ministère de la jeunesse et la Conac (Commission Nationale Anti Corruption). Une plate forme qui a pour but de sensibiliser, dénoncer et combattre tous les actes de corruption en milieu jeune, eux qui sont le fer de lance de la nation et amenés à prendre les rênes du pouvoir dans le futur. Aussi faudrait – il que les jeunes évoluent avec des valeurs qui feront d’eux de véritables patriotes, qui pourront à leur tour combattre les maux tels que le tribalisme, l’ethnocentrisme, le népotisme, le clientélisme, la corruption, le vol, le banditisme, la criminalité et l’incivisme qui ont pignon sur rue dans l’administration camerounaise.
Jeunesse et refondation des valeurs autour des emblèmes et symboles de la république est un thème édifiant certes, mais il aurait encore été plus bénéfique pour la jeunesse s’il n’avait pas été choisi à quarante huit heures de l’événement, au moment où de nombreux jeunes sont quasiment plongés dans des activités socio-culturelles dans leurs établissements scolaires et universitaires.


sosenfants.info)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut