› Politique

Cameroun : Joshua Osih accusé dans le SDF de connivence avec le RDPC

Le Comité exécutif régional du SDF dans le Littoral,  se désolidarise de tous les actes et « comportements anti-parti » du député Joshua OSIH Nabangui. C’est ce qui ressort de sa réunion tenue le 21 mars à Douala.

L’Honorable Jean Michel Nintcheu, président régional du SDF das le Littoral, a présidé une réunion hier à l’effet de constater les « activités anti-parti » de l’Hon. Joshua OSIH Nabangui, 1er Vice-président national.

Il est reproché au candidat du parti à la présidentielle 2018 : la signature  d’une pétition des députés RDPC, désavouée par le NEC ; des soupçons graves de collusion avec le régime ; la gestion calamiteuse de la campagne de l’élection présidentielle de 2018 par I’Hon. Joshua OSIH Nabangui assortie d’une lettre de félicitation à son adversaire candidat du RDPC alors que le parti dénonçait et continue de dénoncer les fraudes massives qui ont émaille le processus ; sa participation à la cérémonie de prestation de serment du candidat du RDPC ; sa rébellion contre les résolutions du NEC du 13 mars 2021 à travers l’organisation d’une campagne médiatique pour démontrer qu’il a eu raison de signer cette pétition en défiance du NEC et au grand mépris de la base.

Par conséquent, le Comité exécutif régional du SDF dans le Littoral se désolidarise de tous les actes et comportements anti-parti ci-dessus évoqués posés par I’Hon. Joshua OSIH Nabangui. Il constate l’auto exclusion de l’Hon. Joshua OSIH Nabangui du parti conformément aux dispositions de l’article 8.2 des statuts du SDF.

Le concerné n’a pas réagi à ces accusations comme ce fut le cas récemment lorsqu’il a reçu des piques de son camarade Jean Michel Nintcheu avec qui les rapports ne sont pas au top.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé