› Eco et Business

Cameroun: Journées économiques du Maroc à Douala

Elles s’inscrivent dans le cadre de la «2ème Caravane de l’Export en Afrique» organisée par l’Agence Maroc Export

Messe d’affaires entre investisseurs marocains et camerounais
Ce lundi 17 mai, une mission économique marocaine conduite par Abdellatif Maazouz, le ministre marocain au commerce extérieur, séjourne à Douala, la capitale économique du Cameroun. La première étape d’une des opérations de conquête de marché de Maroc Export, le Centre Marocain de Promotion des Exportations. Douala est la première étape de cette nouvelle caravane de l’export qui conduira la délégation marocaine dans trois villes d’Afrique Centrale (Douala, Libreville et Malabo). Selon Maroc Export, l’étendue des potentialités économiques dont recèlent le Cameroun, la Guinée Équatoriale et le Gabon font de cette mission un rendez- vous incontournable et qui devrait permettre aux hommes d’affaires marocains d’établir des contacts d’affaires et concrétiser les opportunités offertes par ces marchés. En guise de préparation à ces journées, un séminaire sur «l’Approche des Marchés de l’Afrique: Gabon-Cameroun-Guinée Équatoriale» a été organisé le Mardi 11 mai 2010 à Casablanca. Un séminaire qui visait à faire connaître les caractéristiques et les potentialités de ces marchés aux exportateurs marocains mais également à donner des éléments d’appréciation et d’évaluation pour une stratégie marketing appropriée et optimale. Deux experts internationaux étaient les principaux intervenants. Le Dr. Gohi BI DOUAHI, Professeur d’économie expert de la «zone Afrique Centrale» et M. Fréderic ELBAR, un expert spécialiste des marchés de l’Afrique disposant de compétences en environnement des affaires.

Les experts sceptiques sur les avantages réels de cette coopération pour le Cameroun
Les autorités camerounaises ont présenté ces journées comme une manifestation positive de la coopération entre pays du sud. Olivier Behlé, président du Groupement inter-patronal camerounais (GICAM) a dans son discours de circonstance rappelé que le partenariat entre le Maroc, «premier pays arabe en termes de produits manufacturiers» et le Cameroun «locomotive de la CEMAC » devrait aller de l’avant. Des propos partagés par le ministre marocain du commerce extérieur, Abdellatif Maazouz. De nombreux observateurs, spécialistes des échanges internationaux, restent pourtant sceptiques sur les avantages tirés par le Cameroun d’une telle coopération. Ce qu’il convient de dire, c’est que ces journées économiques rentrent dans le cadre d’une vaste opération de charme internationale, initiée par le gouvernement marocain, en vue d’accroître la vente de ses produits à l’étranger, les opérateurs camerounais devraient rester vigilants, affirme un de ces observateurs camerounais.

Les dernières statistiques de la coopération économique entre le Maroc et le Cameroun semblent confirmer cet état de fait. Le Cameroun est seulement le 17e fournisseur du Maroc parmi les pays de l’Afrique sub-saharienne et le 4e parmi les 6 pays de la CEMAC. A l’inverse, Il est aussi le 15e client du Maroc au niveau de l’Afrique sub-saharienne et 3e sur le plan de la CEMAC. En 2009, le Cameroun a exporté au Maroc pour seulement 1,5 milliard de francs CFA, un chiffre en baisse par rapport à 2008 (2,8 milliards de Francs). A l’inverse le Cameroun a importé pour près de 10 milliards de francs CFA en 2009. Les économistes font remarquer que dans ce partenariat sud-sud, le Cameroun est perdant de près de 8 milliards de francs CFA, auxquels il faut ajouter près de 5 milliards d’investissements marocains au Cameroun contre zéro pour le Cameroun au Maroc.

Le Maroc en conquérant
Après avoir obtenu la gestion aujourd’hui contestée de la distribution de l’eau potable en zone urbaine, les entreprises marocaines montrent de plus en plus leur intérêt pour le Cameroun. Le pays a retrouvé la voie de la croissance et offre de nombreux chantiers dans des secteurs tels que le bâtiment, les logements sociaux, les autoroutes, les barrages. Les relations commerciales entre le Maroc et le Cameroun sont régies par l’accord commercial signé à Marrakech le 15 avril 1987. De nouveaux accords plus préférentiels sont en cours de discussion dans le cadre de la Communauté des États d’Afrique centrale (CEMAC). La mission commerciale d’hommes d’affaires qui a débuté hier à Douala a pour principal objectif d’explorer les opportunités d’affaires qu’offre le Cameroun mais aussi d’exposer au Camerounais les spécificités que présente le marché marocain. Cette mission voit la participation de plus de 70 exportateurs marocains relevant des secteurs de l’agroalimentaire, des produits de la mer, du bâtiment, de la pharmacie, de l’électrique, de l’électronique, des industries métallurgiques et mécaniques, des technologies de l’information et de la communication et des secteurs bancaires et financiers. Les principaux produits exportés par le Maroc durant les trois dernières années sont les conserves de poissons, divers produits alimentaires, produits finis d’équipement industriel, fils et câbles électriques, articles finis de consommation, chaussures et vêtements confectionnés. Le Maroc importe du Cameroun les produits d’origine animale, végétale et minérale, bois et bois préparés pour l’industrie et enfin les produits alimentaires.

Coopération Maroc – Cameroun gagnant gagnant?
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé