Personnalités › Success Story

Cameroun : Kevin Guemto, la voix trilingue de Camtex Lab

Kevin Guemto, consultant-coach Camtex Lab

Le Directeur général de Buetec est l’un des consultants les plus importants du dispositif de Cameroun textile laboratoire qui vient d’achever une tournée nationale des Journées portes ouvertes.

Jeudi 12 janvier 2023. Salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Cameroun. Pour les  participants d’expression anglaise, des Journées portes ouvertes, Kevin Guemto a assuré la traduction en langue anglaise, après le brillant exposé d’Alain Boutchang, le chef de projet de Camtex Lab.

Dans la langue de Shakespeare, l’entrepreneur qui maîtrise tous les maillons de la chaîne de production du textile va, en des termes très simplifiés, expliquer l’importance des Journées portes ouvertes, tout en invitant les artisants à répondre à l’appel à candidature qui vise à retenir 10 projets viables qu’accompagnera la GIZ. Son intervention va soulever une valse d’applaudissements.

Une semaine plus tard, au village artisanal de Garoua, il reprend le même exercice, avec encore plus de maestria. Une prestation eu duo avec la jeune hôtesse Yasmina, qui fait instannément la traduction en langue Fulfulde. Et quand Kevin Guemto est au contact des responsables de la coopération allemande, il s’exprime dans la langue de Goethe.

L’histoire de ce germano-camerounais commence en 1998 lorsque son père François Guemto, ingénieur de génie civil camerounais résidant en Allemagne, décide de revenir avec sa famille au Cameroun pour transformer l’industrie du textile. La petite broderie devient rapidement une industrie de production de textile et s’oriente vers les supports de communication.

A sa mort en 2011, sa veuve, Bettina Guemto, va poursuivre l’œuvre de son époux jusqu’en 2019, quand leur fils Kevin Guemto, ingénieur, ayant une grande expérience du domaine du textile en Allemagne, va reprendre les rênes de l’entreprise familiale : Buetec. L’une des plus grandes confections industrielles de la sous-région Afrique centrale.

Si le père a construit cet empire familial, le fils de 28 ans, travaille aujourd’hui d’arrache-pied pour consolider les acquis et diversifier les activités. En 2019, quand Kevin Guemto est arrivé pour redresser l’activité, le chiffre d’affaires était en chute, les pertes s’accumulaient à cause de la qualité de la main d’œuvre et l’indisponibilité de la matière première, le fil à coton 100% camerounais.

Aujourd’hui, grâce à la métamorphose de l’entreprise, la formation des couturiers et les idées nouvelles de managements amorcés au début de l’année 2020, Buetec est redevenu rentable. Mieux, à la faveur des conseils de son mentor Alain Boutchang, Buetec est redevenue bancable.

Intelligent et visionnaire, Kevin Guemto ramène dans ses bagages en 2019, un projet innovant : la marque TAJAL, « mon village » qui est composé de Ta (Mon en Fulfulde) et de Djal (village en Beti). « J’avais ressenti le besoin pour les Camerounais et les Africains de la diaspora de porter des vêtements qui valorisent leurs cultures d’origine. TAJAL était la réponse à ce besoin et en peu de temps, nous avons pu toucher notre cible ».

Avec Camtex Lab, qui mise sur le dynamisme de jeunes entrepreneurs camerounais pour élargir les axes de développement stratégique de la filière textile locale, Kevin Guemto apporte toute son expertise, tant pour le laboratoire que pour les porteurs de projets. Sa grande connaissance du marché et son expérience du textile permettent de considérer trois aspects d’un matériel : valeur vénale, sa valeur de réalisation et celle de l’utilisation sur place.

Au finish, l’ancien major du collège Libermann ne rêve que d’une chose : l’implantation à l’international de tous les produits Made in Cameroon.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top