Société › Société

Cameroun-déviance : Kribi en espace tourisme sexuel

La ville côtière s’est distinguée négativement par l’apparition des réseaux de proxénétisme qui entraînent des filles âgées entre 16 et 25 ans à  se livrer aux arts du lit avec des adultes appelés, « les porteurs » « ou ‘sponsors ».

 « Je voulais organiser mon anniversaire et je n’avais pas d’argent. Mon camarade m’a appelée et m’a proposé un business : entretenir des relations sexuelles avec un monsieur d’un certain âge contre rémunération. J’ai accepté et j’ai eu 50.000Fcfa », explique une jeune élève à Kribi sur les motivations qui l’ont poussée à malheureusement avaler sa dignité.

C’est ainsi que plusieurs filles sont entraînées dans des réseaux de proxénétisme. Et on tombe dans ce qu’on peut considérer comme Sodome et Gomorrhe. On n’en n’est pas loin. Peut-être, ce n’est qu’un euphémisme. La déviance est devenue ainsi un mode de vie chez plusieurs jeunes.

Un cas d’école est celui du lycée de Kribi, dans la région du Sud, avec les réseaux de proxénétisme. Ici, des jeunes filles constamment aperçues au quartier Elabè se rendent dans une maison assez chic.

C’est devenu une habitude selon plusieurs habitants du quartier qui font également le constat des va et viens fréquents de ces jeunes demoiselles, « nous voyons seulement des véhicules aux vitres fumées entrer et ressortir », révèle un habitant du quartier.

Ce jour par exemple, certaines filles ont déjà passé plus de deux heures dans la maison. Alors que le ciel s’obscurcit, un véhicule franchit le portail de la dite habitation.

Un autre jeune du quartier explique, « le réseau est bien huilé. Il existe un numéro de téléphone dont le propriétaire est l’administrateur d’un forum WhatsApp. On y retrouve des jeunes filles âgées entre 16 et 25 ans qui sont pour la plupart des élèves des établissements secondaires de Kribi, ». Les administrateurs du forum proposent ainsi des filles, organisent des rendez-vous, fixent les montants des prestations et le lieu de la rencontre.

C’est devenu tellement récurrent à Kribi, que les autorités ont tapé du poing sur la table. Le 14 avril dernier, un réseau de 14 élèves a été interpellé pour proxénétisme.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé