Société › Société

Cameroun: La 3é édition de la nuit du pêcheur bat son plein à Douala

L’évènement se déroule du 27 au 31 octobre 2009

La salle des fêtes d’Akwa à Douala abrite actuellement la 3éme édition de la nuit du pêcheur. La cérémonie de lancement officiel de l’évènement, s’est déroulée mardi, 27 octobre 2009, et était présidée par la représentante du gouverneur du littoral. Elle a procédé à la traditionnelle coupure du ruban symbolique, signe du démarrage effectif de cet évènement lancé il y a trois ans par Catherine Moudio Moukoko, cuisinière et pâtissière professionnelle depuis près de 20 ans. Tout au long de cette semaine, foire – gastronomique, conférences -débats, expositions – vente des produits de la pêche, sont au programme. Pour le comité d’organisation, il est question de permettre aux visiteurs d’acheter du poisson frais sur place et moins cher. A l’intérieur de la salle des fêtes, se trouvent plusieurs tableaux accrochés au mur et représentant le monde de la pêche sous diverses formes : pirogue, homme au cours d’une sortie en mer, les poissons dans l’eau. Des tableaux faits dans de tons chatoyants et attirent irrésistiblement le regard du visiteur.

Accorder plus de considération aux pêcheurs
Cette 3éme édition de la nuit du pêcheur connaît plusieurs innovations.

Tout d’abord, nous avons délocalisé le site. L’année dernière, c’était à la maison du parti à Bonanjo, et cette année nous sommes à la salle des fêtes d’Akwa, afin de permettre à plus de monde de vivre l’évènement. De même, cette année, la nuit du pêcheur s’étend sur cinq jours, du 27 au 30 octobre 2009, et la grande soirée de gala est prévue le 31 octobre.
Catherine Moudio Moukoko

Aujourd’hui à la tête de son propre restaurant à Bali à Douala, Mme Moudio promotrice de la nuit du pêcheur, espère à travers cette initiative personnelle, changer le regard de la société vis-à-vis des pêcheurs. Tout le monde à déjà au moins consommer du poisson, mais l’on ne semble pas se soucier de la personne qui bataille dur de nuit comme de jour, afin que nous ayons du poisson frais à table, estime Mme Moudio. « Il faut que l’on accorde plus considération aux pêcheurs », martèle-t-elle. Si aujourd’hui, elle est satisfaite du fait que le concept soit entrain de s’imposer lentement mais sûrement dans les mentalités, elle reconnaît que cela n’a toujours pas été chose facile au début. Et une fois de plus, la préparation de cette 3éme édition, a connu plusieurs difficultés. Katy Moudio, membre du comité d’organisation explique, n’ayant pas des partenaires qui ont cru à notre initiative, on a essayé d’auto financer cet évènement. Heureusement qu’à la dernière minute, ils ont réagi. Donc, on a essayé de se battre avec nos propres moyens et les leurs, afin de valoriser le pêcheur ainsi que leur métier. On espère que cette année, l’évènement ira loin par rapport aux dernières éditions.


idata.over-blog.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut