Santé › Actualité

Cameroun: La campagne de vaccination gratuite contre la fièvre jaune et la poliomyélite débute ce lundi

L’opération se déroulera du 04 au 11 mai dans le littoral

Pendant une semaine, le vaccin anti amaril contre la fièvre jaune, sera inoculé aux enfants âgés de 9 mois au moins, ainsi qu’aux adultes, exceptées les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées. Les médecins insistent sur l’importance du vaccin contre la fièvre jaune, car c’est une maladie impossible à contrôler par une simple lutte contre le moustique transmetteur, or la vaccination systématique des personnes exposées à la maladie permet de réduire au minimum le risque de contamination humaine et d’éviter les épidémies. Il n’existe pas de traitement spécifique contre la fièvre jaune, ont rappelé les panéliste au cours de la conférence de presse, invitant les hommes de média à sensibiliser davantage les parents du Littoral, afin qu’ils conduisent massivement leurs enfants dans les formations sanitaires sus citées, pour qu’ils reçoivent le vaccin sans débourser un seul francs CFA, cette campagne est entièrement gratuite, insiste la délégation de la santé. La salle de conférence du CAPP de la délégation de la santé publique du Littoral à Bonanjo, a servi de cadre mercredi, 29 avril à la conférence de presse relative au lancement officiel de la vaste campagne de vaccination gratuite contre deux maladies qui affectent une couche importante de la population. Il s’agit de la fièvre jaune et de la poliomyélite. Cette campagne qui se déroulera du 04 au 11 mai prochain, dans les districts de santé de Bonassama, cité des palmiers, Deïdo, Logbaba, New Bell Nylon.

Vaccinez vos enfants, c’est gratuit!

journalducameroun.com)/n

La polio inquiète aussi
Le risque d’importation du polio virus depuis les pays de la sous région Afrique centrale entre autre inquiète les autorités sanitaires d’autant plus que la poliomyélite est une maladie contagieuse, causée par un virus qui attaque surtout les membres de l’enfant, les affaiblit et les paralyse dans le pire des cas. D’où l’intégration dans cette campagne préventive du premier tour des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite (JNV POLIO). Les enfants de 0 à 59 mois sont concernés par cette opération, et les femmes enceintes également.
Grosso modo, les autorités sanitaires espèrent au cours de cette campagne, vacciner au moins 90% de la population cible dans les 62 districts de santé concernés à travers le pays, soit 8 079 147 personnes. Outre le Littoral en effet, les régions du centre, Sud, Est, Ouest, Nord, Extrême – Nord et de l’Adamaoua, sont également concernées par l’opération.


journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut