International › APA

Cameroun : la CDC n’a pas exporté de banane depuis septembre 2018 (association)

La Cameroon Development Corporation (CDC), dont les plantations sont situées dans les régions anglophones du nord-ouest et du sud-ouest, n’a exporté aucune banane depuis septembre 2018, selon les dernières données de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam) reçues jeudi à APA.Cette situation est due au conflit entre l’Etat central et les indépendantistes sécessionnistes dans les zones de production de l’entreprise. En fin novembre 2018, la plus grande entreprise agro-industrielle nationale qui est aussi le plus gros employeur du pays après l’État, tirait la sonnette d’alarme par rapport aux pertes subies. En effet, seuls 4 domaines en caoutchouc sur 11 fonctionnaient avec environ 50 % de leurs capacités et 2 domaines de palmier à huile sur 7 restent en activité.

Les heurts dans la partie anglophone du pays n’ont pas épargné la Cameroon Development Corporation puisque que les séparatistes ont entièrement détruit 600 hectares de plantations dans le sud-ouest. « Il est urgent de rétablir la sécurité dans les plantations afin d’empêcher toute détérioration supplémentaire, susceptible d’entraîner des destructions irréversibles à grande échelle », avait préconisé un rapport de la CDC.

Dans le même document, la Cameroon Development Corporation (CDC) indique que « la somme de 15 milliards F CFA est nécessaire pour réhabiliter les plantations de banane récupérables de 2005 et pour replanter 500 hectares. Pour les secteurs de l’hévéa et du palmier, 7,7 milliards FCFA seront nécessaires pour la réhabilitation des plantations ».

L’année dernière, le gouvernement camerounais a injecté une avance de subvention de 1,7 milliard FCFA à la CDC mais sa restructuration est évaluée à 90 milliards F CFA a signé. Elle a ainsi signé avec le français Thyllium SAS, l’égyptien Timac Agro et le canadien Innovation Trailer Design, des conventions destinées au rajeunissement des plantations, à l’acquisition des équipements, à la construction d’usines clé en main et à la fertilisation des bananeraies.

A cause de ses pertes financières résultant de l’insécurité dans le nord-ouest et le sud-ouest, », l’agro-industriel estime que les emplois de 90% de son personnel, « sont aujourd’hui menacés à cause de la violence». Et pourtant, la masse salariale mensuelle de la Cameroon Development Corporation s’élève à plus de 2 milliards F CFA.

La paralysie du mastodonte a causé une baisse des exportations de banane de l’ordre de 23 536 tonnes par rapport à la même période en 2018. Les rescapés de la filière que sont la société des Plantations du haut Penja (PHP) et Boh Plantations (BPL) ont respectivement vendu à l’étranger 19 730 tonnes et 1767 tonnes, soit au total 21 497 tonnes en janvier 2019. La banane est le 3ème produit d’exportation du Cameroun derrière le pétrole et le bois en grume ou scié.

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé