› Economie

Cameroun : la CDC perd 17,9 milliards de FCFA en 2019 à cause de la crise anglophone

Des plantations de la CDC

La Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR) établi dans son rapport 2019 que la Cameroon Development Corporation (CDC) a enregistré des pertes chiffrées à 17,9 milliards de FCFA du fait de la crise sécuritaire agite les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Selon le rapport 2019 de la CTR récemment publié, la Cameroon Development Corporation (CDC) a enregistré des pertes chiffrées à 17,9 milliards de FCFA du fait de la crise sécuritaire dans le  Nord-Ouest et Sud-Ouest.

La CDC a réduit  ses activités à cause de l’insécurité dans le Sud-Ouest. En novembre 2018, l’entreprise révélait que seuls quatre champs de caoutchouc sur onze fonctionnaient à environ 50% de leurs capacités, et que deux domaines de palmier à huile sur sept restaient en activité. Quant-au secteur de la banane, le plus sérieusement touché, les activités étaient complètement à l’arrêt depuis fin août.

Ainsi,  la CDC n’a fait aucune exportation de banane en fin 2018, provoquant une baisse de près de 15 000 tonnes de banane sur les exportations du pays, selon les chiffres de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam). Pis encore, la CDC est interdite de licenciements par l’Etat malgré la crise anglophone. Conséquence, au 31 décembre 2020, elle cumule une dette salariale de 14,5 milliards de FCFA. L’Etat n’a supporté que  pour  4,9 milliards de FCFA pour payer les salaires.

A noter que la CDC  le deuxième plus gros employeur au Cameroun après l’Etat, avec 22 000 employés.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé