Santé › Actualité

Cameroun: La conjonctivite sévit dans la ville de Maroua

La maladie fait des ravages dans la cité capitale de l’Extrême Nord depuis plusieurs semaines

Dans les artères de la ville, au bureau, dans les débits de boisson et même à la maison, ils sont de plus en plus nombreux, ceux là qui ne se séparent plus de leurs lunettes de soleil. C’est à cause de cette épidémie de conjonctivite qui est en passe de faire son lit dans la ville en cette période de grande pluie. Pour ceux qui s’attendaient à une réapparition fulgurante du choléra, c’est peine perdue. Plutôt, c’est la conjonctivite qui s’est amenée. Vieux, jeunes et enfants ne sont guère épargnés par ce mal que l’on appelle couramment ici « Apollo » et qui se manifeste par un rougissement et un larmoiement des yeux. Paul, homme d’affaires atteint lui aussi par le mal et qui ne se sépare plus depuis lors de ses lunettes sombres affirme que « dans les yeux, tu as l’impression qu’il y a quelqu’un qui te les gratte avec un râteau. La première nuit, je n’ai pas pu dormir. ». Le plus souvent il s’agit d’une irritation due à un excès de lumière, à une poussière, un changement de température brutal, un séjour en haute montagne, à la mer, une infection par un virus, une mycose, une bactérie, une allergie ou une autre irritation. La conjonctivite se manifeste par un il rouge et larmoyant, un fort éblouissement au soleil et la sensation d’avoir un grain de sable sous la paupière. Cette dernière est alors plus ou moins gonflée et douloureuse. La vision du malade peut aussi être un peu brouillée. Au réveil, la personne qui en est atteinte a souvent les paupières « collées » par les abondantes sécrétions de la nuit.

Du coup les patients sur prescription des médecins ou par automédication se sont rués vers les produits pharmaceutiques (collyre) pour soigner le mal. Seulement, les stocks n’ont pas tardé à s’épuiser. Dans la rue, les prix sont passés du simple au double, voir même au triple. Chez les marchands d’accessoires, l’on se frotte plutôt les mains. Désormais, il faut débourser au moins 1500 F cfa pour pouvoir s’offrir sa paire de lunette sombre, même s’il convient de noter que cette dernière ne soigne pas. Elle est donc utilisée juste pour cacher les yeux qui ont trop rougi. Sur les causes de la maladie et surtout de sa résurgence, les commentaires vont bon train. Pour le commun des mortels, « il ne faut plus se saluer en se serrant les mains ». Le ministère de la santé a tenu à faire savoir que cette maladie, contrairement à ce que croient beaucoup de gens, n’est pas seulement une maladie de la poussière, mais aussi virale et bactériologique. Il recommande donc aux populations, de respecter les règles d’hygiène élémentaires. Il s’agit notamment d’effectuer un lavage systématique des mains et éviter de se frotter les yeux de façon récurrente. Le ministère a aussi conseillé de se rendre immédiatement dans un centre de santé dès l’apparition des premiers signes pour une meilleure prise en charge afin d’éviter toute complication.

La conjonctivite sévit dans la ville de Maroua
Corbis.images)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé