› Eco et Business

Cameroun: la construction du 2e pont sur Wouri accuse un grand retard (officiel)

Deux ans après le lancement des travaux par le chef de l’Etat Paul Biya, l’ouvrage connaît actuellement un taux de réalisation de 45%, alors qu’on devrait «se trouver autour de 70%

La construction du deuxième pont sur le fleuve Wouri à Douala, capitale économique du Cameroun, enregistre « un énorme retard », selon le constat fait par le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi

Deux ans après le lancement des travaux par le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, l’ouvrage connaît actuellement un taux de réalisation de 45 pour cent, alors qu’on devrait « se trouver autour de 70 pour cent ».

Les défis se sont multipliés pour le groupement d’entreprises retenus pour sa réalisation sous la houlette du groupement d’entreprises françaises Sogea-Satom.

Il s’agit notamment de la barge qui, en janvier 2015, a provoqué un incident, puis des retards dans les opérations de déguerpissement et parfois des remous parmi les travailleurs du projet qui revendiquaient des améliorations de leurs conditions de travail et de leur salaire.

Pour redonner un coup de pouce aux travaux qui devraient s’achever en septembre 2016 le gouvernement a pris la décision de mettre en place un tableau de bord qui servira d’instrument de pilotage et identifiera les actions par ordre chronologique.

Financé par AFD à hauteur de 110 milliards de francs CFA, par l’Agence française de développement (AFD) le deuxième pont sur le Wouri est construit par un consortium conduit par Sogea-Satom avec d’autres entreprises comme Lavigne Chevron, Eiffage,Greisch et Soletanche Bachi.

Long de 800 mètres, il aura 2 km de voies de raccordement et une largeur de 25 mètres. Il y est prévu cinq voies routières et 2 voies ferroviaires, pour près de 550 emplois.


Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé