Sport › Football

Cameroun: La contre performance des Lions Indomptables

Face au Sénégal (0-0), les supporters des Lions sont dans une énorme tristesse

Les dieux du football ont-ils lâchés les camerounais? On se souvient encore de ce samedi du 8 octobre 2005 où, à cause d’un penalty manqué à l’ultime minute du jeu face à l’Egypte par Pierre Womé Nlend, les Lions Indomptables manquèrent leur qualification pour le Mondial allemand. Désormais ne parlera plus que du samedi noir du 4 juin 2011, à cause du penalty loupé par Samuel Eto’o, dans des circonstances presque identiques. Vers la fin de la partie, Martins De Carvalho, l’arbitre central angolais du match Cameroun- Sénégal, comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Can Gabon-Guinée Equatoriale 2012, a offert un penalty aux Lions indomptables. Samuel Eto’o, avec calme et application, a vu son tir terminer sa course sur la barre transversale…Affalé sur la pelouse du stade Ahmadou Ahidjo pendant de longs moments, les mains entre la tête, le meilleur joueur africain 2003, 2004, 2005 et 2010 s’est mis à pleurer en espagnol, en français et en bassa, sa langue maternelle. Puis, il a mis les genoux au sol, et s’est mis à prié. C’est grâce à Enoh Ewong et Achille Webo que le «Pichichi» à retrouver ses esprits. Le triple vainqueur de la Ligue des champions (2006, 2009 avec Fc Barcelone et 2010 à l’Inter Milan) avait critiqué Pierre Womé Nlend après sa tentative manquée. Samedi dernier, le sort en a décidé autrement. Il ne fallait pas avoir un maillot floqué du dossard n°9 du célèbre footballeur camerounais, de peur de se faire tabasser par des vandales, très remontés.

A l’issue de ce match, il fallait absolument une victoire aux Lions Indomptables pour continuer à espérer une qualification pour la prochaine Can. Le Cameroun en se faisant accroché 0-0 a considérablement réduit ses chances. Est-ce la faute de Samuel Eto’o? Le capitaine des Lions indomptables du Cameroun a vécu un énorme calvaire. A la 70ème minute du jeu, le public de la cuvette de Mfandena a vécu une scène rare, dans le football de haut niveau. Xavier Clemente, le coach du Cameroun, a souhaité sortir Eric Maxim Choupo-Moting pour le remplacer par Aurélien Chedjou. Une grande partie des supporters des Lions indomptables s’est offusquée, de vives voix. Samuel Eto’o, allant dans le même sens que les fans, a couru et a rattrapé de la main Choupo-Moting qui était prêt à s’exécuter. Ce geste de défiance, à l’endroit du staff technique, a obligé les officiels de la rencontre à attendre deux minutes pour procéder au changement souhaité.

Richesse et puissance
A cause de ce désaveu, le meilleur buteur 2006 de la Liga ne s’est plus mis dans les meilleures dispositions d’esprits pour terminer son match sereinement. Surtout qu’avant cette brouille, Samuel Eto’o sur qui beaucoup d’espoirs sont toujours placés, n’avait pas pu ou su faire basculer la rencontre à son avantage. Notamment à la 65ème minute quand il a été idéalement bien servi plein axe par Landry Nguemo. Mais la frappe molle de Samuel Eto’o de l’intérieur du pied n’a pu surprendre Bouna Coumdoul, le portier sénégalais. Même sur les coup-francs, pourtant bien placés, Eto’o a vu ses tirs heurter la barrière ou passer largement au dessus de la barre. Pendant le match, on a longtemps cherché le talent d’Eto’o qui fait de lui le meilleur buteur de l’histoire des Lions (51 buts en 103 matches). Bien marqué par la paire de défenseurs centraux agressifs, Souleymane Diawarra et Kader Mangane, l’attaquant camerounais, à cause peut être de sa saison très harassante, a fait peu d’incursion. Il y a eu quelques étincelles, grâce à des passes précises de lui, mais mal exploitées.

Au vestiaire à la fin de la partie, Samuel Eto’o, malgré ses 30 ans et un palmarès éloquent, était à plaindre: j’assume la responsabilité du penalty manqué. C’est le premier que je manque depuis le début de la saison. Je demande pardon au peuple camerounais, avant d’ajouter: il y a des problèmes à l’équipe nationale. Il revient aux dirigeants de prendre leurs responsabilités pour relever le football camerounais. Il y a tellement de problèmes chez les Lions, si bien que depuis huit ans, les autorités sportives camerounaises passent le temps à tenter de réconcilier Samuel Eto’o et Pierre Womé Nlend, Roger Milla, Achille Emana, Boney Philippe, Song Bahanag et .Song Bilong. N’est-ce pas trop pour un seul homme? Fût-il talentueux, riche et puissant.

La faute reviendrait-elle à Eto’o Fils?
journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé