› Eco et Business

Cameroun : la cosmétique rapporte 200 milliards de F à l’économie par an

L’information a été donné par l’Association nationale des promoteurs de produits cosmétiques, laquelle est engagée dans une campagne de recensement des acteurs de cette filière.

Ce mercredi 21 septembre à Yaoundé, l’Association nationale des promoteurs de produits cosmétiques (Anaproc) lance officiellement une « campagne nationale de sensibilisation et de recensement des acteurs de la filière cosmétique au Cameroun ».

Plusieurs membres du gouvernement sont attendus à cette rencontre dont le but est de faire un état des lieux et mener une réflexion profonde sur les maux qui minent ce secteur d’activité et à renforcer le plaidoyer pour une meilleure compétitivité de la filière, explique un communiqué de presse signé de Michel Nkenfack, président de l’Anaproc.

« La filière cosmétique camerounaise emploie plus de 15 000 personnes et génère annuellement 200 milliards de FCFA. C’est l’un des secteurs qui promeut le mieux le ‘made in Cameroon’ grâce au dynamisme de ses acteurs et à l’accompagnement, jamais démenti du gouvernement sous la haute impulsion du président de la République, S.E. Paul Biya, défenseur acharné des PME », renseigne un communiqué de cette association publié le lundi 19 septembre 2022.

L’Anaproc a en effet entrepris de procéder à un toilettage de la filière, et va procéder à une identification des acteurs de la filière, à travers une campagne de sensibilisation et de recensement des acteurs, qui sera lancée le mercredi 21 septembre 2022 à Yaoundé, en présence du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

 « L’opinion publique doit savoir qu’il y a une différence nette entre produits éclaircissants et produits décapants. Tous les laits de beauté n’ont pas vocation à blanchir le teint. Certains entretiennent la peau, l’embellissent », défend Thierry Djoussi, chargé de la communication à l’Anaproc. Pour ce responsable, « les produits contrefaits, de très mauvaise qualité, causent beaucoup de dégâts corporels que les gens, faute d’information, attribuent à la filière cosmétique ». Aussi, cette association « recommande aux consommateurs de toujours s’assurer que les produits qu’ils achètent sont sains ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé