› Eco et Business

Cameroun: La date du comice agro pastoral connue

Les pouvoirs publics ont fait savoir que cette rencontre du monde agropastoral et rural aura lieu du 09 au 14 décembre 2010

Une visite du comité d’organisation prévu ce jour sur les lieux
Le Vice-premier ministre camerounais en charge de l’Agriculture et du développement rural a indiqué par voie de communiqué, que le comice agro pastoral d’Ebolowa dans la région sud du Cameroun se tiendra finalement du 09 au 14 décembre 2010. Dans la semaine du 13 septembre, plusieurs responsables de départements ministériels ont fait le déplacement de la ville d’Ebolowa pour voir l’état d’avancement des travaux. Notamment le ministre du Tourisme pour la pose de la première pierre de la construction d’un hôtel toujours en rapport avec l’évènement. Ce mercredi 22 septembre, une mission du comité d’organisation dirigée par le Secrétaire général du ministère en charge de l’Agriculture et du développement rural se rend à Ebolowa pour une série de concertations avec le Gouverneur de la région du Sud. Il y a deux mois, certains médias faisaient état de ce que le comice courrait le risque d’être décalé et même annulé. Visiblement, les élites de la région ont su trouver les mots justes pour apaiser les différents conflits d’intérêts. Des conflits qui auraient causé de nombreux retards dans l’organisation de l’évènement. La ville d’accueil est encore en chantier. Le village du comice reste en construction ainsi que les infrastructures d’accueil. Selon certains observateurs, l’objectif d’un comice agropastoral historique ne sera pas atteint.

Le spectre d’un comice au rabais plane
Dans le budget de l’évènement, il est prévu qu’une somme d’argent soit affectée à la construction d’une stèle à l’effigie du président camerounais à Ebolowa et la construction d’une case royale. Des commentaires faisaient savoir que le budget prévisionnel de cette opération était de 400 millions de FCFA. Ce que réfutent les organisateurs. D’un autre coté il a aussi été rapporté que les lenteurs observées proviendraient des populations elles-mêmes qui semblaient voir dans le comice, une occasion politique de résoudre l’ensemble de leurs préoccupations de développement. Elles auraient alors revendiqué la construction d’une université et d’un meilleur centre de santé. Pour les observateurs, même si le comice réussit le pari d’avoir lieu, son bilan pourrait être mitigé pour le monde rural et agropastoral. Le mois de décembre n’est généralement pas celui des grandes récoltes pour beaucoup de produits vivriers au Cameroun. Il sera donc difficile de retrouver lors de cette rencontre, toutes les variétés de l’agriculture camerounaise. La tenue d’un comice agropastoral efficace devrait être conditionnée par la présence de tous les acteurs des différentes filières agricoles et pastorales. Pour certains autres observateurs, la ville d’Ebolowa ne possède pas les capacités infrastructurelles pour supporter le nombre de visiteurs attendus lors l’évènement. La solution d’installer certaines bases à Yaoundé qui n’est qu’à 150 kilomètres a été évoquée. Mais cela risque d’être trop cher payé pour les participants. Enfin les agriculteurs, les éleveurs, les paysans et autres participants intervenant dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage, ignorent encore tout de la valeur ajoutée effective de cet évènement sur leurs activités. Tout se passe en réalité, comme si on s’impliquait plus pour réaliser une promesse faite par le chef de l’Etat dans son discours de fin d’année en 2009. Les résultats et objectifs d’amélioration de la condition du monde agropastoral et de l’agro-industrie sont relégués au deuxième plan. Ce qui pour des observateurs proches du management des rencontres du secteur agropastoral, entrainerait un bilan au rabais du comice d’Ebolowa.

Une des artère d’Ebolowa, la ville du comice
g)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut