Opinions › Tribune

Cameroun: La double peine de Titus Edzoa et Thierry Michel Atangana ou le triomphe du «vaudou juridique»

Par Joël Didier Engo Comité de Soutien à Thierry Michel Atangana

Ceci est une première dans les annales du Droit de notre Monde dit intégré et civilisé: la plus « Haute Juridiction » d’un pays, la Cour Suprême du Cameroun a confirmé le fait que deux accusés peuvent ainsi être condamnés à deux reprises pour les mêmes faits. En l’occurrence, la première fois en 1997 à 15 ans de prison puis de nouveau à 20 ans ferme en 2013…sur des charges entièrement brodées de toutes pièces. Là nous n’évoluons plus dans la science du Droit. Nous avons basculé dans du « vaudou juridique » Nulle fierté, gloire, voire gloriole patriotique à espérer de ce triste fait d’armes tant la honte nous couvre le front.

Et pour parachever si pas couronner l’imposture judiciaire, «Cameroon Tribune», vénérable quotidien d’information gouvernementale, se prête au jeu de porte voix d’un président de section RDPC Mezam, Bamenda-Centre, un certain Paul Atanga Nji, Ministre de la République de son état et surtout coordonnateur officiel des services de renseignements de Paul Biya. Dans sa tribune, cet éminent personnage de l’État justifie l’injustifiable, en intimant à une avocate du Barreau parisien d’éviter «les amalgames dangereux». Cette grossière campagne de désinformation engagée par le régime Biya n’honore pas le Cameroun. Elle est une injure à l’intelligence collective, aussi bien à l’égard des éminents juristes que de tous les jeunes et moins jeunes camerounais, amoureux de l’excellence académique, parfois au prix d’efforts surhumains. Désormais nous faisons face à l’Humiliation Suprême, si ce n’est l’ultime décadence institutionnelle. Pauvre Cameroun!

Joël Didier Engo
Comité de Soutien à Thierry Michel Atangana

Joël Didier Engo
africapresse.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut