Santé › Actualité

Cameroun : la facture du complexe sportif d’Olembe explose à plus de 200 milliards FCFA

Le stade d'Olembe sensé abriter les matchs d'ouverture et de clôture de la Coupe d'Afrique des nations.

Le nouvel emprunt de 55 milliards FCFA souhaité par le président Paul vient s’ajouter aux trois dettes déjà contractées pour réaliser cette infrastructure.

Le président de la République a autorisé ce 16 février, le ministre de l’Economie à signer une « convention de crédit » de 55 milliards FCFA. Cette dette, contractée auprès de la Standard Chartered Bank Londres et BPI France Export doivent permettre, renseigne le décret, de financer le « projet d’achèvement des travaux du Complexe sportif d’Olembe dans la ville de Yaoundé ». Son cout initial était déjà évalué à 163 milliards FCFA.

Cette autorisation à l’endettement intervient quelques jours après la révélation d’informations sur un besoin de financement pour la construction du stade. En effet, d’après le journal l’Anecdocte, le constructeur Magil serait en quête de 17 milliards FCFA pour parachever le stade.  « Il était question pour l’entreprise de mettre sa trésorerie à contribution pour le premier mois, en attendant le soutien opérationnel au Cameroun et d’autres bailleurs de fonds internationaux. Engagé à fond à livrer l’infrastructure, Magil s’est engagé à veiller aux respects des contrats commerciaux qui lient les financements internationaux à l’État du Cameroun, puisque désormais il était devenu son représentant pour ce type de négociation pour l’avancée des travaux à Olembe. Mais avec la contre-campagne de Piccini au niveau international, les portes des financements se sont fermées et l’entreprise Canadienne s’est retrouvée dans l’impossibilité de lever des fonds pour ce projet pharaonique. Du coup, Magil se retrouve en ce moment avec d’énormes tensions de trésorerie, et ne peut plus continuer de financer les travaux sur fonds propres. Un contretemps qui contribue au ralentissement des travaux tout en repoussant drastiquement les délais de livraison de cette infrastructure qui aurait dû être mise en exploitation, depuis la fin de l’année 2020 », peut-on lire dans le journal dans sa livraison du 7 février dernier.

En clair, ce nouveau financement devrait porter à plus de 200 milliards FCFA, les fonds déjà mobilisés pour construire de stade. En effet, le Cameroun avait déjà contracté 139 milliards FCFA auprès de INTESA SAN PAOLO SPA et 24,5 milliards FCFA auprès de UBA.

Rappelons que les travaux du complexe sportif d’Olembe ont été engagés fin 2009. L’infrastructure aurait dû être livrée trois ans plus tard, mais en 2018, le stade n’était toujours pas construit alors que le Cameroun devait accueillir la Coupe d’Afrique des nations de 2019. L’italien Piccini va être viré de la maitrise d’ouvrage en 2019. Remplacé par le Canadien Magil qui lui aussi peine à terminer le chantier. En plus du stade de 60 000 places, le complexe sportif d’Olembe doit comporter avec un hôtel de 70 chambres, une piscine olympique, un gymnase, des courts de tennis, de basketball, de handball et de volleyball.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé