› Eco et Business

Cameroun: La foire intersectorielle de Douala démarre le 15 octobre à Douala

Ebénézer Njanga, président du comité exécutif de la foire, fait le point des préparatifs

Qu’est ce qui justifie l’organisation de la foire intersectorielle de Douala ?
C’est une manifestation qui comporte deux grands axes. Le premier, est un espace découverte dans lequel les entreprises sont attendues pour faire connaître ce qu’elles fabriquent, mais aussi, ce qu’elles sont capables de fabriquer, donc leur potentiel. Le deuxième axe concerne un espace d’échange, qui est en fait, un forum qui invite le secteur privé à s’interroger sur ses capacités à mieux contribuer au produit intérieur brut, PIB, et c’est aussi un espace de rencontre entre le secteur public et privé, pour que ensemble, ils puissent dégager des axes stratégiques de développement du Cameroun à l’horizon 2035. Ce sont autant de raisons qui justifient l’organisation de cette foire.

Dans un contexte marqué par la tenue de plusieurs foires comme c’est le cas à Douala, qu’est ce qui fait la particularité de la FID?
La particularité, c’est tout d’abord par le nom même de la manifestation car je pense que c’est la toute première fois qu’on organise une foire intersectorielle à Douala. Le concept de foire intersectorielle ici, est de permettre à chaque secteur et sous secteur, de se mettre en exergue afin de se faire connaître. L’autre particularité, c’est que cette foire a des objectifs bien spécifiques. Il faudrait qu’à la fin toutes les parties prenantes de l’évènement puissent s’accorder sur un minimum de plan de programme sur ce que les uns et les autres peuvent être amenés à réaliser, pour accompagner le secteur privé et public, dans le développement d’un Cameroun émergeant à l’horizon 2015.

Quel est l’état actuel des préparatifs ?
A deux semaines de la foire, les préparatifs vont bon train. Le comité exécutif de la foire commerciale de la chambre de commerce, est depuis des mois à pied d’ uvre sur les plans des infrastructures, de la logistique, etc. Concernant les participants attendus sur le plan local, les entreprises se sont manifestées en bon nombre, ainsi que de la même manière sur le plan international. De même, la communication se poursuit sur le terrain, à l’instar des banderoles présentes actuellement dans la cité économique.

La FID a pour thème: « Les stratégies sectorielles et ses applications, pour une économie camerounaise émergente à l’horizon 2035 ». Pourquoi ce choix?
Vous savez que le gouvernement vient de se doter d’un document de vision à long terme, et le même gouvernement a également adopté un plan stratégique de développement des PME – PMI. L’ambition de tous les camerounais étant de voir le Cameroun être parmi les pays qui se déploient le mieux au monde en tant que pays émergent, nous avons voulu que ce thème serve de plate forme de lancement pour une réflexion qui va certainement se poursuivre d’une édition à l’autre.

Quelle est justement la périodicité de la foire ?
Nous ne pouvons pas encore vous le dire. On définira cela au lendemain de la foire intersectorielle de Douala 2009, car il y a plusieurs paramètres qui entrent en jeu, dont certains sont déjà connus, à savoir, les infrastructures.

Ebénézer Njanga

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut