Politique › Diplomatie

Cameroun : la Française Virginie Dago, nouvelle directrice de l’AFD

Audience de l'AFD au Minepat

Elle a été présentée le 13 juin 2022 au ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane MEY, par le Directeur sortant de l’AFD au Cameroun, Benoît Lebeurre.

L’Agence Française de développement Cameroun a une nouvelle directrice. Avant sa nomination au Cameroun, Virginie Dago était Directrice de l’AFD au Mozambique.

Pour cette nouvelle responsabilité, Virginie Dago explique : «je n’ai pas déjà un programme, cette semaine, je suis là pour écouter, pour mieux comprendre les enjeux du groupe AFD au Cameroun.  J’ai bien l’intention de continuer de travailler à concrétiser tout ce qui a déjà été réaliser par l’AFD (…) j’arrive avec une grande expérience au sein de groupe de l’AFD mais aussi au sein du secteur privé, et je compte bien mettre toutes mes compétences à l’œuvre », a-t-elle confié.

« Nous sommes venus aujourd’hui présenter la personne qui va me remplacer à partir de cet été. Virginie Dago vient d’être reçue par monsieur le ministre, pour faire le point sur notre coopération dense, multiforme et sur les résultats atteints depuis 4 ans que j’occupe ce poste à l’Agence française de développement pour le Cameroun », a confié Bruno Lebeurre au sortir de cette audience.

Virginie Dago succède à Bruno Lebeurre, arrivé à AFD Cameroun en 2018. En 04 ans, il ressort qu’en dépit d’un contexte socio-économique difficile ayant marqué ces quatre dernières années du fait des crises multiformes, l’AFD a fortement contribué au développement du Cameroun, avec un portefeuille estimé à près de 750 millions d’euros répartis dans divers domaines tels que le développement urbain, la santé, l’éducation, l’agriculture, l’appui aux réformes structurelles, etc.

En ce qui concerne le développement urbain, le Minepat et ses hôtes se sont réjouis de la mise en œuvre réussie de la première phase du  projet « Capitales Régionales » ayant permis de transformer la physionomie de trois métropoles du pays, à savoir : Bafoussam, Bertoua et Garoua.

La deuxième phase de ce projet qui démarre bientôt, devra s’étendre sur les villes de Maroua et Bamenda. Dans le domaine de la santé, le projet « Chèque Santé » a permis à plus de 260 000 femmes de bénéficier d’un accompagnement dans leur période de grossesse et d’accouchement, permettant ainsi de réduire la mortalité maternelle et néonatale.

S’agissant du secteur agricole, plusieurs milliers de jeunes ont bénéficié des conseils et formations financés par l’AFD. Concernant le secteur de l’éducation, 4 800 salles de classes ont été construites dans plusieurs localités du pays.

Par ailleurs, l’AFD a soutenu le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre du plan de riposte contre la pandémie du Covid-19 et l’exécution du Programme Economique et Financier 2017-2020 conclu avec le FMI.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé